Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

28 juillet 2007 6 28 /07 /juillet /2007 09:24
http://www.altermonde-levillage.com/spip.php?article10983

L’immigration et l’égalité des droits, par Claire Rodier
LDH Toulon

samedi 28 juillet 2007

"Choisir" les immigrés pour ne plus les "subir". L’immigration est une fois encore en débat et les arguments simplistes refont surface. La spécialiste Claire Rodier, taille en pièces les idées reçues et propose une nouvelle vision. Celle de l’immigration inévitable et assumée.

Ci-dessous un article publié dans la revue Terra Economica du 24 mai 2006, sur la base d’un entretien avec Claire Rodier (membre du Gisti, présidente de Migreurop), sous le titre « Immigration mon amour ».

* Terra Economica : Michel Rocard, il y a quelques années, au sujet de l’immigration, avait eu cette phrase : « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde » [[Note de LDH-Toulon - La citation complète de Michel Rocard est : « La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part. » Ce qui a un tout autre sens.

Claire Rodier : En tout cas, pas celle qui arrive en France ni en Europe. D’abord parce que la formule est réductrice : l’immigration est plurielle, il ne s’agit pas toujours d’immigration contrainte, une partie d’entre elle est l’expression d’une volonté individuelle. Ensuite, parce que si la misère arrive chez nous, c’est dans de très faibles proportions. Les migrants chassés par les conflits, les catastrophes écologiques, la sécheresse, la famine, c’est principalement dans le sens sud-sud qu’ils se déplacent, ils n’arrivent que marginalement jusqu’en Europe. Pourquoi ? Parce que les frontières aujourd’hui s’avèrent extrêmement difficiles à franchir.

* Certains discours font état de déferlantes de populations immigrées en Europe. L’image est-elle juste ?

Elle est très exagérée, notamment à cause d’une spectacularisation du phénomène, comme cela s’est passé à l’automne dernier autour des événements dramatiques de Ceuta et Melilla, à la frontière hispano-marocaine. En 2001, environ un millier de demandeurs d’asile Kurdes de Turquie ont accosté sur la côte varoise à bord d’un vieux..........

SUITE.........


Partager cet article
Repost0

commentaires