Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 09:52
http://roger.de.andrade.com.monsite.orange.fr/page1.html


« Où vivent les riches ? »

Sous le titre « Où vivent les riches ? », l’Express a consacré l’un de ses dossiers au « classement, ville par ville, des patrimoines et des revenus ».

Et c’est assez instructif. On y apprend - sans surprise - que Neuilly est « la championne de France de l’ISF », l’impôt sur la fortune. Au-delà des données statistiques, l’article fourmille de détails croustillants sur la vie des habitants de ce « ghettos de riches » : « Un industriel français du sucre vient ainsi de dépenser 450 000 euros pour refaire la décoration de son duplex. À lui seul, le carrelage des deux salles de bains a coûté plus de 80 000 euros. Soit plus de cinq ans du salaire d’un smicard, ou le prix de six Renault Clio. »

À quoi le journaliste, qui ne manque pas d’humour, ajoute : « Une voiture au demeurant peu répandue dans la commune... »

Dans l’article qui introduit le dossier, un autre journaliste s’interroge sur la concentration géographique des richesses : « Pourquoi les plus fortunés des Français s’établissent-ils là où les prix de l’immobilier atteignent des sommets, alors que, par définition, ils pourraient emménager partout ailleurs et réaliser de substantielles économies ? » Réponse sans appel : « Les riches veulent, avant tout, rester entre soi. »

Dans le même ordre d’idées, sous le titre « Au bonheur des riches », Libération consacre son ouverture à une étude universitaire qui s’est attachée, non aux 10 % les plus riches, comme le font en général les statisticiens, mais aux 1 % les plus riches.

Elle révèle « l’envolée des revenus des Français les plus aisés depuis 1998 ». À savoir, une augmentation de « 19 % entre 1998 et 2005 ». Un chiffre qui « explose littéralement quand on monte encore plus haut dans la hiérarchie sociale : + 32 % pour les 0,1 % les plus riches et carrément + 42,6 % pour le petit club des 0,01 % les plus fortunés (3 500 foyers). »

Pour les éditorialistes paresseux, comme pour les idéologues libéraux, l’affaire est entendue : la lutte des classes, c’est dépassé ; et, d’ailleurs... la classe ouvrière existe-t-elle encore ? En revanche, il ne viendrait à personne l’idée de s’interroger sur l’existence de la bourgeoisie. Et pour cause !
François Duval
_____________________________________________________________________________________________
Patrimoine : qui possède combien ?

Les 10 % les plus riches possèdent 46 % de la fortune nationale.

Les 5 % les plus fortunés disposent d’un tiers de l’ensemble de la richesse du pays, les 50 % les moins fortunés, en possèdent 7 %... 90 % des ménages ont un patrimoine inférieur à 382 000 €, et 30 % inférieur à 15 000 €.

L’inégalité des patrimoines est encore plus accentuée que celle des revenus : ce qui est logique car il s’agit de revenus accumulés dans le temps. Contrairement à une idée répandue, patrimoine et revenus vont globalement ensemble, même si, à catégorie sociale équivalente, le fait de posséder ou non son logement modifie le niveau de vie réel.

Ces énormes inégalités sont à la source de la reproduction sociale de génération en génération, et pourtant, on continue de réduire l’impôt sur l’héritage, une pratique au final peu libérale (voir notre article), qui favorise la rente au détriment du travail...
http://www.inegalites.fr/spip.php?article38&id_mot=30
______________________________________________________________________________________________
Les Riches polluent…aussi !

500 d’entre eux gagnent autant que les 500 millions d’humains les plus pauvres !
Yachts, 4x4 surpuissants, jets privés…la surconsommation des riches pollue. Ils sont les manipulateurs d’une pièce tragique qui ne répond plus qu’aux règles du marché.

Ce cycle infernal conduit notre planète à sa perte !!

Bref et insuffisant état des lieux par quelques exemples :
- loin de remettre en cause la surconsommation, les pays du Nord envoient une partie de leurs déchets dans les pays du Sud pour qu’ils soient recyclés dans des conditions environnementales et sanitaires trop souvent déplorables, ou tout simplement jetés.

- Au milieu du désert : A Dubayy, ville Etats des Emirats arabes unis, on ne recule pas devant aucune extravagance : extérieur température de 40 voire à 60° : une station de ski sous bulle en atmosphère réfrigérée, avec 6000 tonnes de neige, …la consommation énergétique de l’ensemble ? top secret.

- Lors du dernier Salon du Bourget, un particulier ne parvenant pas à trouver un jet privé à sa mesure s’est offert un Airbus A380, soit 900 m2 pour 220 millions de dollars.

- Avec un jet privé, chaque riche consomme en moyenne 7 fois plus de kérosène aux 100 km qu’un passager d’un avion de ligne.

- Le transport aérien : + 50 % dans les 10 prochaines années…et plein d’avions-cargos qui transportent des fraises, des pot de yaourt, des pommes de terre :

Les différents composants d’un pot de yaourt en vente à Paris peuvent avoir parcouru 3.000 km,
Des pommes de terre cultivées en Allemagne font plus de 1.000 km en camion pour être épluchées et nettoyées dans le sud de l’Italie avant de retourner en Allemagne

Des crevettes pêchées au Danemark sont dépiautés au Maroc et repartent au Danemark d’où elles sont réexpédiées sur toute l’Europe…

Une brosse à dent électrique faite de 38 composants parcourt au total 28.000 km : piles produites au Japon et à Taïwan, assemblage en Chine, test aux Philippines, acier et matières plastiques en Europe, produit fini assemblé en Californie…

Autant d’aberrations alors que le tiers des émissions de gaz à effet de serre provient du transport !!

- Quand les yachts des millionnaires polluent la méditerranée : en mai 2007 le Yacht « lady moura » s’échoue : pour éviter qu’il ne pollue d’avantage, il a fallu l’intervention de 4 vedettes, 3 hélicoptères et d’un avion de la marine nationale. Peu de temps auparavant le yacht « Lan’sEnd » 49 mètres de long et 400 tonnes s’est échoué sur des récifs corse, 70 m3 de gazole dans la mer : l’équivalent des réservoirs de 1.300 Renault Clio…
______________________________________________________________________________________________
« comment les riches détruisent la planète »
Présentation

Cet essai radical et bien informé décrit les risques de catastrophe écologique mais aussi – et surtout – la responsabilité des plus riches dans notre course à l ’abîme. L ’analyse est à la fois neuve et dérangeante : à la différence de la plupart des observateurs, l ’auteur aborde le problème planétaire en liant les deux questions, sociale et écologique, que l ’on a coutume de disjoindre.

LES MENACES GLOBALES SUR L'ENVIRONNEMENT
· Auteur(s) : Sylvie Faucheux, Jean-Francois Noel
· Éditeur : La Découverte Collection : REPÈRES

RESUME de Economie et politique des changements climatiques

Comment s'organisent les politiques de lutte contre les changements climatiques à l'échelle mondiale ? En quoi les prospectives scientifiques justifient-elles la priorité accordée à ces politiques ? Quels en sont les coûts ? Quels sont les fonctionnements et les perspectives du nouveau marché international du carbone ? En quoi les stratégies des investisseurs s'en trouvent-elles modifiées ? Quelles sont les futures innovations technologiques pour tenter d'enrayer le phénomène ?

Ce livre propose de répondre à ces questions sous un angle économique, mais il expose également les questions socioéconomiques, géopolitiques et technologiques liées à ces changements climatiques et à leurs régulations.

II analyse en particulier les stratégies d'acteurs dans une optique Nord/Sud ainsi que les enjeux des instruments de flexibilité du protocole de Kyoto.
_____________________________________________________________________________________________
En 2004, le niveau de vie moyen mensuel des individus s'établit à 1 503 euros.

La moitié des individus a un niveau de vie inférieur à 1 314 euros par mois. Les 10 % des individus les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 753 euros par mois, les 10 % des individus les plus aisés un niveau de vie supérieur à 2 363 euros.

La répartition des revenus est inégalitaire : les 20 % des individus aux niveaux de vie les plus faibles détiennent 9,6 % de la masse des revenus par équivalent adulte, contre 37 % pour les 20 % des individus les plus aisés.

En 2004, le seuil de pauvreté à 60 % de la médiane représente en France un niveau de vie individuel de 788 euros par mois. Le taux de pauvreté est selon ce seuil de 11,7 % en 2004, ce qui représente environ 6,9 millions de personnes.
Source : Insee Enquête Revenus Fiscaux 2004

Partager cet article
Repost0

commentaires