Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 11:15


http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article3319

Santé : Vous avez dit experts ? Oh malheureux !… (2)

reçu d’un ami



samedi 20 octobre 2007


1794……………………………..2007 : des questions posées il y a plus d’un siècle : TOUJOURS SANS REPONSE !

«  Si les vaccins sont efficaces et sans danger, pourquoi des médecins et des chercheurs tirent-ils la sonnette d’alarme depuis cent ans ?  »
Dr Eric Ancelet [1]

« N’est-il pas stupéfiant que l’introduction systématique et obligatoire de produits dangereux dans notre sang n’ait jamais donné lieu à aucune recherche scrupuleuse, à l’établissement d’aucune statistique valable concernant ses inconvénients ? » [2] N’est-il pas tentant de rapprocher la conclusion du Professeur Peters (1885) de celles de l’historien contemporain de la médecine, Harry COULTER dans son ouvrage « Vaccination, violence sociale et criminalité – l’agression médicale sur le cerveau américain » ( 1990 ) ? [3] :
«  Nous estimons que 1000 bébés au minimum meurent chaque année de ce vaccin (DPT), alors que 12.000 enfants deviennent des handicapés à vie.
H. Coulter ajoute : nos chiffres n’ont jamais été contestés par l’establishment medical... Ce programme se poursuit tous les jours, des centaines de bébés en parfaite santé sont ainsi transformés en êtres déficients : retardés mentaux, aveugles, sourds, épileptiques, infirmes, instables, futurs délinquants, criminels avérés. Tout ceci peut paraître terriblement exagéré ; il s’agit cependant de conclusions tout à fait sérieuses et modérées essentiellement basées sur les preuves accumulées dans les pages qui suivent…
Si quelque ennemi étranger avait infligé pareils dégâts au pays, une déclaration de guerre s’en serait immédiatement suivie…
 » (445 références bibliographiques ) H.L.Coulter [4]

Au cours du Colloque International sur les vaccinations qui s’est tenu au Parlement Européen, le 5 avril 2002, le Dr Gaublomme déclarait :
«  Les vaccins sont donc à l’origine de toute une série de maladies auto-immunes. Les conséquences de ces dernières sont lourdes… Je suis terrifié à l’idée que l’on continue à organiser des campagnes de vaccinations massives et qu’on les élargisse d’année en année, sans identifier les causes de ce phénomène. Il est scandaleux qu’aucun gouvernement ne se donne la peine d’évaluer l’impact réel de ces procédures destructrices.
Chers responsables politiques, je m’exprime au nom de nombreux médecins européens lorsque j’affirme que nous ne tolérerons plus que la santé de nos patients, et de la population européenne en général, soit sciemment compromise pour garantir les cotations en bourse d’entreprises pharmaceutiques… Nous ne supporterons plus que « le bien-être général » serve d’excuse gratuite !  » [5]

Nombreuses aujourd’hui sont les personnes qui doutent sérieusement que la relation bénéfices/risques ait jamais été établie scientifiquement.
  1.
Il existe en effet une sous-déclaration considérable des accidents postvaccinaux [6] ;
  2. les vaccins n’auraient jamais été testés en véritable double-aveugle quant à leurs potentiels cancérogène, mutagène et tératogène. ;
  3. les études long-terme sur les suites possibles des vaccinations étant très rares ou même pratiquement inexistantes. ( Dr Buttram, MD, Dr R.Mendelsohn, MD, Ingri Cassel, Roger Schlafly, PhD , Lauda Rende, James Orient, MD, Betty Fluck, Nicholas Regush, Dr Kwai Chan, Peter Baratosy, (www.whale.to/vaccines ), [7], [8].

« Les accidents causés par les vaccinations ont été volontairement laissés dans l’ombre et, quand certains ont été révélés, l’importance en a été minimisée. Aucune enquête épidémiologique d’envergure n’a jamais été réalisée pour en connaître la fréquence. Par voie de conséquence, le rapport bénéfices/risques, sur lequel s’appuient de nombreux auteurs pour dire qu’il faut continuer à vacciner malgré les accidents qu’ils décrivent, n’a jamais été établi, pas plus d’ailleurs que le rapport coût/bénéfice. » Pr Michel Georget [9]




Partager cet article
Repost0

commentaires