Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 10:52






http://www.acrimed.org/article2838.html#nh2


Traité européen de Lisbonne : le débat démocratique médiatiquement censuré

Publié le lundi 25 février 2008
  

Le 8 février le Parlement approuvait définitivement la loi autorisant la ratification du Traité de Lisbonne. Sa publication au Journal Officiel le 14 février 2008 la rendait effective. Nous revenons ici une nouvelle fois sur les conditions dans lesquelles les médias dominants ont assuré le traitement de cet événement politique majeur. Cet article confirme les tendances déjà observées dans nos précédentes publications [1].

Un réveil tardif…

Le 15 janvier, Laurent Joffrin clame dans Libération qu’« il ne peut qu’exprimer une inquiétude devant cette occultation spectaculaire du débat » [2].A trois semaines d’un vote parlementaire qui scellera une ratification d’un traité soutenu par Laurent Joffrin et l’ensemble des médias dominants, ce brutal réveil permet de se parer à peu de frais d’une robe démocratique. D’autant moins coûteuse qu’après cette « sortie » le débat européen retrouve dès le lendemain, la quasi-clandestinité dans laquelle il a été cloîtré pendant de longs mois.

Après une longue période de silence, donc, les émissions sur le thème font timidement leur apparition. Ainsi, après l’émission « Dimanche + » sur Canal+ le 27 janvier et « Ce soir ou jamais » sur France 3 le 31 janvier, c’est Serge Moati qui, le 3 février, sort de son coma prolongé dans « Ripostes » sur France 5. Le 4 février, Jean-Michel Aphatie et Jean-Pierre Elkabbach font ensuite cause commune pour ouvrir une grande partie de leurs interviews matinales sur RTL et Europe 1, respectivement à Jacques Delors et Valéry Giscard d’Estaing, dont les positions hostiles au « non » sont connues. Le lendemain, Jean-Pierre Elkabbach reçoit un acharné partisan du « deux fois oui à l’Europe », comme le dit lui-même l’invité du jour : Jack Lang. Le sujet sera abordé en … trois minutes environ.

Mais cette énumération ne doit pas masquer l’essentiel : depuis que le texte en est connu, et particulièrement depuis qu’il a été signé (comme le soulignait déjà notre précédent article « Le service après vente du Traité européen de Lisbonne »), les médias dominants ont dissimulé les enjeux du traité dit « de Lisbonne ». En janvier et février 2008, c’est encore pire. Pour s’en rendre compte, il suffit de préciser que l’ensemble des émissions d’information y compris les magazines et les interviews matinales radiophoniques (à l’exception des exemples mentionnés) n’ont pas traité spécifiquement cet évènement [3]. Aucune des principales chaînes de télévision ou de stations de radio n’a bouleversé ses programmes pour organiser de véritables confrontations d’idée : ni sur le contenu, ni sur la procédure retenue.


Partager cet article
Repost0

commentaires