Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 17:11
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article68515

mercredi 2 juillet 2008 (19h48) :


Traité de Lisbonne : le président tchèque soutient la décision polonaise

Vaclav Klaus considère la décision de Lech Kaczynski comme "très raisonnable et très proche de la sienne". Le président polonais avait déclaré qu'il ne ratifierait pas le traité de Lisbonne après son rejet par les électeurs irlandais.

Le président tchèque Vaclav Klaus soutient la décision de son homologue polonais Lech Kaczynski de ne pas ratifier le traité européen de Lisbonne, a annoncé mardi 1er juillet le porte-parole de M. Klaus.

"Il considère l'opinion (Lech Kaczynski) sur le traité de Lisbonne comme très raisonnable et très proche de la sienne", a déclaré le porte-parole de Vaclav Klaus, Radim Ochvat.

Selon le porte-parole, Vaclav Klaus a lu "très attentivement" l'interview de Lech Kaczynski publiée mardi par le quotidien polonais Dziennik.

SUITE...

 


http://www.observatoiredeleurope.com/index.php?action=breve&id_article=977528

Le chancelier autrichien menace de...consulter son peuple


  30/06/2008


Le chancelier autrichien, Alfred Gusenbauer, a affirmé que si des changements venaient à être apportés au Traité de Lisbonne suite au "non" irlandais du 12 juin, le traité "modifié" serait alors soumis au referendum dans son pays. Telle est la position du chef de l'Etat autrichien révélée dans une lettre ouverte publiée dans le quotidien Kronen Zeitung. Bien que le parlement autrichien ait déjà ratifié le Traité de Lisbonne, le chancelier estime que le rejet irlandais change la donne et inciterait le gouvernement autrichien à revoir ses positions si le Traité de Lisbonne n'entrait pas en vigueur tel qu'actuellement présenté. Avant le « non » irlandais au Traité de Lisbonne, en Autriche, seuls quelques élus et partis minoritaires avaient demandé qu'un référendum tranche du sort de ce traité.  
Partager cet article
Repost0

commentaires