Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 16:21
 La vaccination de masse
 contre la grippe saisonnière
 n’est pas justifiée
LaNutrition.fr, le 15/10/2009

Chaque année 5 millions de Français sont vaccinées contre la grippe saisonnière. Pour quels bénéfices ? S’ils existent, ils sont infimes. Démonstration par Thierry Souccar, directeur de LaNutrition.fr et auteur du livre « Prévenir et guérir la grippe ».   En France, l’Assurance maladie n’épargne aucun effort ni aucun euro pour vacciner chaque année un nombre toujours plus important de Français de plus de 65 ans contre la grippe saisonnière. Les données scientifiques objectives disponibles laissent pourtant planer un doute sérieux sur l’efficacité proclamée de ces campagnes de vaccination annuelles contre la grippe saisonnière. Jugez-en vous-même en lisant ce qui suit. Lisez aussi les raisons de l’échec des vaccins contre la grippe saisonnière.   Le discours des autorités sanitaires et des laboratoires   Pour les autorités sanitaires et les laboratoires, il ne fait pas de doute que les vaccins contre la grippe saisonnière remplissent leurs fonctions. L’Organisation mondiale de la santé assure que « la vaccination des personnes âgées réduit de 70 à 85 % le risque de complications sérieuses ou de décès. » Les fabricants de vaccins avancent des chiffres similaires. La vaccination antigrippale réduirait de 30 à 50 % la mortalité toutes causes confondues chez les personnes âgées de 65 ans et plus en période de circulation de virus grippaux, et de 70% la mortalité dans des établissements de soins. En France, l’institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) se range à ces chiffres, tout en expliquant prudemment que « l’efficacité sérologique (la production d’anticorps après le vaccin, Ndlr) est difficile à établir avec précision ; elle serait de l’ordre de 60 a 90 % selon les vaccins et les catégories de personnes (âge, pathologies chroniques). Il faut par ailleurs ne pas oublier que les anticorps titrés au cours des enquêtes ne sont pas à proprement parler les anticorps protecteurs. L’efficacité épidémiologique est encore plus difficile à chiffrer, mais, paradoxalement, on peut montrer qu’elle est supérieure aux apparences. » Bref, avec une efficacité « supérieure aux apparences », une mortalité réduite de 50 à 85%, on comprend que les gouvernements des pays développés poussent chaque année un nombre de plus en plus grand de Français à se soigner. Car ces résultats sont formidables. Et tout bonnement invraisemblables. 
SUITE...
http://www.lanutrition.fr/La-vaccination-de-masse-contre-la-grippe-saisonni%C3%A8re-n-est-pas-justifi%C3%A9e-a-3775.html



Partager cet article
Repost0

commentaires