Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 09:51

La gestion Européenne de la crise Grecque me met littéralement hors de moi.

Ces gens là ont trouvé le moyen de nous imposer leur machin de Lisbonne qui devait tout arranger, et soit disant protéger de tout, de la guerre sociale, économique et militaire, tout ça pour en arriver là ?

Dites-moi que je rêve ? Que j’hallucine ? Que je délire ?

 

De fait, l’objet de ma colère se trouve résumé dans cet Extrait, trouvé sur le blog de jean-luc-melenchon

"Depuis plusieurs jours «les marchés financiers défient les états» selon le titre du journal "les Echos". En effet. Pour l’instant, la Grèce, l’Espagne et le Portugal sont sous le feu. Cet assaut peut tourner au désastre général. Ou au désastre localisé. Mais il y aura  désastre. Désastre social à coup sur si les remèdes de cheval que les libéraux de la commission et les autres chiens gardes demandent aux grecs sont appliqués. Peut-être alors ce pays, ou bien l’Espagne, ou bien le Portugal sera le premier à entrer dans le scénario latino-américain du bug qui déclenche l’avalanche. Notons qu’il s’agit de trois gouvernements socio démocrates. Les trois sont mis en demeure de faire subir une saignée à leur peuple.  Comme cela s’est passé au Venezuela, en Argentine, en Bolivie et autres contrées tellement exotiques.  Examinons un point de détail à présent. Qui sont ces « marchés ».  Les banques. Un point c’est tout. C’est elles qui exigent des taux insupportables. Les banques, hier sauvées par les Etats viennent aujourd’hui les assaillir. Les banques, sauvées par les contribuables viennent les saigner ! En Europe la situation est particulièrement croquignolesque. Car les banques ont été renflouées par les états et gorgées par la Banque centrale elle-même. Voyons!"

  Or le cas de la Grèce va faire jurisprudence. Avec l’extension au Portugal, et l’Espagne, le compte à rebours est lancé pour l'Europe par Frédéric Leclerc     Combien de temps allons nous assister, passifs, aux conséquences de cette ligne dogmatique néolibérale ?  Je trouve cette attitude totalement Munichoise, car c’est maintenant que la solidarité Européenne doit s’exprimer, car nous sommes tous des grecs européens , parce que nous allons tous passer à la moulinette de cette folie qui ravage les sociétés, les économies et le vivant et que demain quand « viendra » notre tour, il sera trop tard.   Ainsi les marchés exerceraient toutes ces pressions pour pousser les états à remettre de l'ordre dans leurs finances publiques et réduire les déficits ? Mais la dette c'est quoi après tout ? Pas forcément facile de répondre, hein ? J’aime assez quand Paul Jorion se pose des questions et donne des   Réponses sur son blog

·     Pourquoi y a-t-il de la dette publique ?

·     Pourquoi un État doit-il verser des intérêts quand il a besoin d’argent ?

·     À qui paie-t-il des intérêts ?

·     À qui l’État verse-t-il des intérêts en France ?

·     Pourquoi ne se pose-t-on jamais ce genre de questions ?  

  Paul Jorion était également invité sur ce thème à l’émission « ce soir ou jamais » de jeudi soir. Il fallait voir les postures virtualistes d’Eric Woerth, Ministre du Budget qui était l’invité de marque. Le moment le plus intéressant de l’émission, fut le coup de gueule de Paul Jorion, qui a réussi à troubler le jeu pendant les quelques 3 minutes où il a pu participer : Voir l'intervention de Jorion dans ce soir ou jamais  par contre, 3 minutes c’est trop peu pour comprendre, alors c’est bien aussi de creuser un peu plus avec le débat de fond qui se poursuit sur son blog : Jorion Video: développement post émission

 

Comment supporter davantage, les directives du Soviet Suprême Européen et de ces technocratesA la ruine totale et à l’absolue corruption de toute la pensée issue des lumières ? imbus d’eux même, nominés de façon plus que douteuse, totalement illuminés par les dogmes Friedmaniens et subtilement corrompus par les lobbyistes de tout poil ? Jusqu’où ira leur cynisme  après le sauvetage des banques ? Au sacrifice de tous nos acquis sociaux, de nos salaires, de nos retraites ? A l’anéantissement des classes moyennes occidentales (c’est un pléonasme, je sais) ?

Tandis que ces seigneurs se bâfrent tant et plus   lire ici les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens Reuters qui vous est surement passée inaperçue : « La Banque centrale européenne (BCE) a plaidé pour que la future directive européenne sur la transparence financière autorise les banques centrales , ils continuent de semer le désastre en catimini : a titre d’exemple, une nouvelle sur  à garder le secret sur des plans de sauvetage bancaire lancés en urgence. » Vive la transparence, on sent tout de suite que les financiers vont jouer à fond la transparence à la mode BCE !

 

Pendant ce temps là on nous presse de croire en la reprise, d’ailleurs le président n’a-t-il pas annoncé que le nombre de chômeurs allait bientôt baisser ? Or sans même compter les 1 millions de chômeurs qui arrivent en fin de droits cette année,  avec les manipulations statistiques constatées depuis quelques temps,  « ce qui serait étonnant, c’est qu’il en aille autrement »   d'après un blogueur du monde détecté  par le site les mots ont un sens Décidément pittoresque cette expression « fin de droits » , comme si ces chômeurs là perdaient effectivement tout leurs droits y compris celui d’être comptabilisé.  

 

Et puisqu’il n’y a même plus l’opportunité de détourner nos regards vers  la grippe A, voici le grand retour des sujets de fond : la burqua  et le voile (fut-il révolutionnaire au NPA):

Je ne résiste pas à mettre en valeur quelques extraits de l’article du redoutable Badiou à propos de féminisme et de foulard , tout en vous encourageant à le lire intégralement parce qu’il s’y trouve une multitude de points de vue atypiques sur autant de sujets (féminisme, laïcité, marchandisation, etc)

 « 9. La laïcité. Un principe inoxydable ! Le lycée d'il y a trois ou quatre décennies : interdiction de mélanger les sexes dans la même classe, pantalon décommandé aux filles, catéchisme, aumôniers. La communion solennelle, avec les gars en brassard blanc et les mignonnes sous le voile de tulle. Un vrai voile, pas un foulard. Et vous voudriez que je tienne pour criminel ce foulard ? Ce signe d'un décalage, d'un remuement, d'un enchevêtrement temporel ? Qu'il faille exclure ces demoiselles qui mêlent agréablement hier et aujourd'hui ? Allez, laissez faire la broyeuse capitaliste. Quels que soient les allers et retours, les repentirs, les venues ouvrières du lointain, elle saura substituer aux dieux morts des religions le gras Moloch de la marchandise.

23. Tout le jargon sociétal sur les "communautés" et le combat aussi métaphysique que furieux entre "la République" et "les communautarismes", tout cela est une foutaise. Qu'on laisse les gens vivre comme ils veulent, ou ils peuvent, manger ce qu'ils ont l'habitude de manger, porter des turbans, des robes, des voiles, des minijupes ou des claquettes, se prosterner à toute heure devant des dieux fatigués, se photographier les uns les autres avec force courbettes ou parler des jargons pittoresques. Ce genre de "différences" n'ayant pas la moindre portée universelle, ni elles n'entravent la pensée, ni elles ne la soutiennent. Il n'y a donc aucune raison, ni de les respecter, ni de les vilipender. Que "l'Autre", - comme disent après Levinas les amateurs de théologie discrète et de morale portative - vive quelque peu autrement, voilà une constatation qui ne mange pas de pain." »

 

Encore une preuve que la presse Pravda m’ennuie et m’insupporte terriblement sur ces questions douteuses d’identité nationale, par exemple: je goute davantage la plume des plus allumés des passionarias de la désespérance de l’époque : voir encore ce débat, découvert grâce au blog de mon hôtesse finkielkraut-badiou-le-face-a-face

 

Je m’interroge aussi sur ces féministes post modernes qui préfèrent s’acharner sur la Burqua (npa-nouveau-parti-antifeministe-par-caroline-fourest) et fermer les yeux sur les coups perfides et indirects qui sont portés au droit à l’avortement et je me demande si elles font correctement honneur aux combats et victoires de leurs ainées. En effet, de plus en plus de centres IVG ferment parce qu’ils ne sont pas assez rentables et avorter redevient de plus en plus un parcours du combattant pour les femmes qui y ont recours: Fermetures de centre IVG en Région Parisienne

 

Evidemment, à force de trahir ses promesses, à force de fuir les réalités tangibles, le système (représenté quasiment par tout le spectre politique) et ses relais (la presse Pravda) sont de plus en plus inaudibles et d’aucuns comme moi-même préférons aller rechercher des points de vues intelligibles et différents sur le NET. Pour combien de temps encore ! Il semble qu’Hadopi ne soit que le cheval de Troie qui masque tout un bataillon d’horreurs à venir pour brider et filtrer le NET à grande échelle et au niveau mondial. Avez-vous entendu parler d’ACTA ?  J’ai trouvé cet article par exemple : A propos d'ACTA , qui nous annonce sans plus de cérémonie : « le contrôle total et sans contrepartie juridique du pouvoir des Etats sur le contenu d’internet » : Berlusconi a déjà décidé de ne pas attendre et de montrer l’exemple: Berlusconi veut contrôler les video sur le net

 

Avec au moins 25 ans de retard sur le calendrier Orwelien, nous assistons à la naissance d’un Big Brother qui oh surprise aurait tout perdu ses oripeaux de communiste/nazi ect. Ce big Brother là se proclame démocrate, laïque, antiraciste, il est surtout néolibéral et dévoie une à une toutes les pensées issues des lumières, en abusant des oxymores. Voyez d’ailleurs comment ses slogans, conviennent parfaitement à l’époque dans laquelle nous vivons :

La guerre c’est la paix (Irak, Afghanistan, Yemen, etc…)

La liberté c’est l’esclavage (Sous-traitants sans papiers employés par la RATP, Suicidés de France Télécom, les vieux censés bosser jusqu’à 70 ans, les stages sous-payés très longue durée pour les Jeunes, Les grecs, les Irlandais, les Portugais, les Espagnols vaporisés par le FMI, l’EU, etc..)

L’ignorance c’est la force (Grippe A, Copenhague et le Giec, la vaporisation des chômeurs en fin de droit, des statistiques faussées et manipulées)

 

 En réfléchissant, pendant le temps que vous pouvez encore, avant d’être à votre tour vaporisé, je suis certaine que vous ne manquerez pas d’ajouter vos propres exemples et témoignages à l’appui de ses slogans.

Mais avant merci d’avoir une pensée pour nos amis Grecs, abandonnés avec une belle ingratitude par les technocrates de Bruxelle, qui ont oublié qu’après tout L-Europe-est-née-en-Grèce comme nous le rappelle, par son nom, la déesse Europa.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires