Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 21:22
          



@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


Des choses intéressantes dans cet article


Pour l'augmentation
du pouvoir d'achat
des salaires


Montpellier - 20 décembre 2007

Ce dont souffre l'économie française, ce n'est certainement pas du coût de revient du travail, parce que celui-ci a diminué en pourcentage du PIB depuis 1982, mais de l'augmentation du taux de profit des entreprises qui a fortement progressé dans la même période.

D'ailleurs, les fonds d'investissements internationaux ne s'y trompent pas : ils achètent des titres des entreprises françaises car elles sont très rentables. Les investisseurs sont attirés par la « profitabilité » des entreprises françaises.

Et pourtant, les patrons et le gouvernement n'arrêtent pas de se lamenter sur l'absence de « compétitivité » des entreprises. Mais ce discours est frelaté, car les patrons et le gouvernement ne prennent en compte que le coût du travail dans leurs comparaisons, comme si la concurrence ne prenait pas en compte le coût total, c'est-à-dire le coût du travail + les profits.

Or, les chiffres de l'INSEE sont imparables : sur les 25 dernières années, dans la valeur ajoutée, la part du coût salarial et les cotisations sociales a diminué, et la part des profits a augmenté.

Cette volonté de lier la compétitivité aux seuls coûts salariaux (directs et indirects), et d'ignorer la part grandissante des profits dans la valeur ajoutée des entreprises n'est pas innocente : elle vise à cacher l'enrichissement des actionnaires. Si la compétitivité des entreprises s'est affaiblie, cela provient de l'augmentation aberrante des profits sur les 25 dernières années. Les conséquences en sont déplorables : augmentation des prix, baisse du pouvoir d'achat, déficits de l'assurance vieillesse et de l'assurance maladie, etc.

1 - Explications

SUITE...

 

 

http://cgt-metaux-montpellier.org/breveSemaineSuite20071220.php






@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@







publié le jeudi 25 février 2010 à 08h50



 

Quand le gouvernement creuse lui-même le déficit de la caisse des retraites des fonctionnaires

 

 


La réforme des retraites devrait être la grande réforme de 2010. Toutes les solutions sont impopulaires : hausse de la durée de cotisation, âge légal de départ à la retraite repoussé, système mixte répartition/capitalisation. Pour essayer de faire passer la pilule, le gouvernement compte donc insister sur l'urgence de la situation avec des chiffres alarmistes, comme par exemple le paiement des pensions de retraite des fonctionnaires. Le message répété en boucle - "il y a trop de fonctionnaires" - peut être transposé à la réforme des retraites : "il y a trop de fonctionnaires, on ne pourra pas payer leurs pensions de retraite".

SUITE...

http://www.politique.net/2010022501-caisse-des-retraites-des-fonctionnaires.htm



@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@



Pas de retraite dans ta tete

Par Seb Musset


« Réforme des retraites, cette fois c’est parti (mais en douceur). »

Le monarque, magnanime, ne "passera pas en force" et reporte à la rentrée un débat déjà tranché sur "l'épineuse question" des retraites. A 39% de popularité et quatre semaines de régionales, "l'urgence" peut attendre six mois.

Pour l'occasion, lundi soir sur les plateaux des JT fut encore joué le concert télévisé du "bon sens" réduisant à une seule les modalités de l'inévitable sauvetage : L'allongement de la durée de cotisation.

- Oh tu nous saoules avec tes histoires de retraite ! Nous on y aura pas de droit de toutes les façons ! Me lance Yolanda sur un smash hargneux à la Monica Seles.
SUITE...
http://sebmusset.blogspot.com/2010/02/pas-de-retraite-dans-ta-tete.html



@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@




Retraites : le chemin
de la reconquête

dimanche 21 février 2010, par Olivier Bonnet


Continuons de fourbir nos arguments pour contrer la propagande libérale selon laquelle le financement des retraites imposerait de travailler plus pour gagner moins. Pour dénoncer avec force cette imposture et définir la vraie alternative, convoquons trois pointures : Martine Bulard et Guillaume Duval, rédacteurs en chef adjoints respectivement du Monde diplomatique et d’Alternatives économiques, et Jean-François Couvrat, auteur de l’indispensable blog Déchiffrages.

SUITE...

http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1352


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


la contestation comme soumission

Posté par calebirri le 24 février 2010

Grève chez Philips, chez Total, dans les aéroports, dans les écoles, pour les retraites… tout cela en ordre dispersé, et aussi pour des prunes. Alors qu’on aurait pu imaginer un rassemblement dans les luttes, que beaucoup souhaitent par ailleurs, les syndicats jouent une fois de plus le rôle du « saboteur », en empêchant par leurs volontés contradictoires de mener quoi que ce soit d’organisé, de massif, de constructif.

Le constat est affligeant : l’unité syndicale ne se fait jamais, et les intérêts propres à chaque mouvement nuisent chaque fois aux intérêts collectifs. Le cas de la grève chez Total est symbolique. Quasiment parvenus à renverser le rapport de force entre les autorités et les salariés avec la pénurie annoncée, le gouvernement à réussi, à travers la médiation entre la direction de Total et les syndicats, à retourner la situation en sa faveur ; montrant bien à quel point d’une part les syndicats « roulent » implicitement pour le gouvernement, et d’une autre que les salariés eux-mêmes se fichent bien du sort des autres, chacun prêchant pour sa paroisse. Une fois obtenues les garanties réclamées, c’est bien vite que le sort des salariés de Dunkerque a été scellé : tant pis pour eux !

Mais il ne faut pas trop tirer sur les syndicats, car ils ne sont pas les seuls responsables, pas plus d’ailleurs que les salariés eux-mêmes. On les comprend aisément. Que peuvent ils réclamer d’autre que le sursis ?
SUITE...
http://calebirri.unblog.fr/2010/02/24/la-contestation-comme-soumission/


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


Partager cet article
Repost0

commentaires