Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 12:54



http://flopy.canalblog.com/archives/2007/12/30/7389769.html



30 décembre 2007
Quelle horreur est-il, au pays des Droits de l'Homme (Blanc) ?


Par Flo Py




"C'est à un redressement intellectuel et moral que d'abord, je vous convie."
Philippe Pétain, le 25 juin 1940 (Source)

Je m'excuse de vous demander pardon, mais il serait peut-être temps de s'inquiéter vraiment, là.

Pendant qu'on digère le foie gras de Noël et qu'on s'apprête à déguster l'oie farcie du Nouvel An ("on", c'est les nantis, dont je fais partie, ceux qui peuvent réveillonner au chaud. Pas tous des winners, certes, mais bon, mieux lotis tout de même que ceux qui vivent, dorment et meurent dans la rue).

Pendant qu'on se laisse balader de Mickeyland à Louxor, subjugués comme des octogénaires esseulés par les Feux de l'Amour et des rêves de Rotary Club.

Pendant ce temps perdu, un décret paraît au
Journal Officiel. Le décret n° 2007-1890 du 26 décembre, portant sur la création d'un traitement automatisé de données à caractère personnel relatives aux étrangers faisant l'objet d'une mesure d'éloignement et modifiant la partie règlementaire du code d'entrée et de séjour des étrangers et du droit d'asile. Autant dire (c'est plus clair) : un décret qui crée un fichier de sans papiers.
SUITE...
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 14:43

FR3 se couche



http://www.marianne2.fr/Guerre-des-fromages-France-3-pasteurise-la-verite_a82457.html?PHPSESSID=54321846091ba0de0fb5f7233407b61a


Guerre des fromages : France 3 pasteurise la vérité
Comment le lobby industriel laitier a obtenu la suppression d'une info mettant en cause le lait pasteurisé.

 
Hier soir 26 décembre, à 20h50, France3 diffusait une émission intitulée « Ces fromages qu'on assassine », sur la tentative de mise à mort des fromages au lait cru par le lobby industriel laitier. Réalisé par Jean-Charles Deniau et Alexandre Le Guienne, ce documentaire de 110 minutes mettait à nu l'offensive du groupe Lactalis, producteur des camemberts Président, Lepetit et Lanquetot, pour discréditer l'univers du lait cru. Pour la première fois, une chaîne publique osait porter à l'image, en prime time, un jour de grande audience, le débat de fond et les véritables enjeux opposant les tenants du vrai fromage et les marchands de plâtre. S'étant invité le jour de la projection privée destinée à la presse, le 5 décembre, Luc Morelon, directeur de la communication de Lactalis, faisait savoir furieux, à l'issue de la soirée, qu'il entendait bien ne pas en rester là. Chose promise, le lendemain, il contactait la régie publicitaire de France-Télévisions en faisant savoir que ledit documentaire risquait de porter préjudice aux bonnes relations entre l'annonceur Lactalis (plus de 25 millions d'euros de budget de pub annuel) et les chaînes publiques (confirmé par Le Canard Enchaîné). Il n'en fallut pas davantage pour que la direction de France-Télévisions exige des retouches. Après négociation serrée avec le producteur et les réalisateurs, quelques coupes mineures étaient acceptées.
SUITE...
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 13:59




http://www.intox2007.info/index.php?post/2007/10/01/Le-chomage-la-BCE-le-NAIRU-et-les-stocks-de-precaires


Le chômage, la BCE, le NAIRU et les stocks de précaires..

Par Rva le lundi, octobre 1 2007, 10:10 - 

Je lis "Pas de pitié pour les geux"(4.60€), d'un économiste qui essaye de démonter les théories conneries économiques actuelles, sur le chômage, la précarité et les mythes sur les salariés fainéants, incapables et l'inflation. J'ai découvert hier soir un excellent billet sur le site équilibre précaire... Allez le lire, et vous allez comprendre un peu plus ce dont je vais vous parler ici. Attention, mon billet est écrit en mode GRRRRR, il y'a des injures et des envie de baffe.

Je vous avait déjà sans doute expliqué que mon banquier m'avait dit "bienvenue dans la précarité" un jour, et que depuis je lui rapporte plus d'argent en frais et agios qu'un couple de rentiers plaçant son fric. Ce préalable est posé, et depuis j'alterne CDD et chômage. Que personne ne me sorte le laïus habituel libéral sur les salariés fainéants et bons à rien: J'ai eu 100% de ma part variable chez France Télécom et j'aurai pu avoir un brevet à mon nom. Je connais donc quelques précaires, et cette précarité ne concerne pas que les métiers de base. On peut être cadre supérieur en CDD de 4 mois reconduits en toute illégalité pendant 2 ans. Même avec un salaire net de 3300 € votre banquier peut vous insulter, et les logiciels d'analyse et de scoring de son système informatique vous noter négativement pour mieux vous presser tel un citron tant qu'il y'a du fric. Un Vampire donc, sans le charme romantique du personnage

.SUITE...

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 13:02
http://www.intox2007.info/index.php?post/2007/12/28/Encore-348-milliards-dEuros

Encore 348 milliards d'Euros !!!

Par Rva le vendredi, décembre 28 2007, 10:55 - 

C'est dans un silence politique assourdissant que la BCE a encore sorti 348 Milliards d'euros pour soutenir les banques centrales ayant fauté dans la crise des subprimes. C'est la deuxième fois en 2 mois, pour un montant presque voisin. Et on nous dit qu'il n'est pas possible de lancer des investissement massif au niveau Européen? de résister aux fonds souverains?
Souvenez vous, c'était début novembre 2007, on avait déjà trouvé 300 Milliards d'euros à prêter aux banques centrales pour leur éviter des soucis. Et déjà je m'étais posé la question au sujet de ce montant énorme disponible pour protéger les banques, soutenir un système vérolé basé sur des profits immédiats et des arnaques bancaires.
SUITE...
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 10:34
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 09:41






http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2007/12/19/7283345.html



19 décembre 2007

Pourquoi la hausse du gaz est scandaleuse



Passée presque inaperçue hier, la confirmation de la prochaine augmentation du gaz est tombée de la bouche de la ministre de l'Economie. Sans susciter beaucoup de commentaires. Il faut pourtant rappeler que le PDG de GDF avait promis la stabilité des tarifs jusqu'en 2010, que son entreprise bat chaque année son niveau record de bénéfices, mais que ses actionnaires exigent des dividendes toujours plus élevés. Au  moment où le gouvernement prétend se démener pour lutter contre la baisse du pouvoir d'achat, il donne son aval à une nouvelle ponction sur les revenus, sur un poste budgétaire vital. Les ménages modestes qui, déjà, ne s'en sortent plus, seront les premières victimes. Mais les actionnaires du futur GDF-Suez feront bombance.

Deux simples mots : service public. L'idée que certains biens ou prestations ne sont pas des marchandises comme les autres, qu'ils sont indispensables à une existence décente et que le rôle de l'Etat, dans un pays riche, est de s'assurer que ses ressortissants n'en soient pas privés : que chacun dispose d'un minimum, puisse par exemple se nourrir, se soigner s'il est malade, avoir un toit au-dessus de la tête, la possibilité de se chauffer... Une élémentaire solidarité nationale commande que ce type de besoins de base ne soit pas exploité pour que des actionnaires privés touchent de juteux dividendes.


Partager cet article
Repost0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 09:38
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=58148

visite domiciliaire à rennes

mercredi 19 décembre 2007
 
objet : [zpajol] visite domiciliaire à rennes
Avant le chant du coq

Lundi 10 décembre. 7h15. Quelqu’un frappe à la porte fenêtre avec violence. Une fois, plusieurs coups. J’entends des bruits de pas sur le gravier devant la maison. Des lampes torches projettent leurs faisceaux fugaces. On frappe encore. Avec insistance.

Je ne travaille pas le lundi matin. Les bruits répétés m’arrachent progressivement au sommeil. Joëlle, ma compagne, sujette à insomnie, a changé de chambre pour écouter la radio. Je descends dans la salle au rez-de-chaussée. Dehors, la nuit. La campagne déserte serait calme sans cette troupe sombre que maintenant je perçois aux abords. On frappe à nouveau. J’ouvre. Ils sont là. Immobiles, tels des géants dans leurs uniformes sombres. Un bref silence puis : « on peut entrer ? » j’hésite, leur demande de quel droit. Celui qui semble être le chef me tend un carton orange au bas duquel le Procureur de la République a apposé sa signature. Je pense donc que je ne peux pas m’opposer à leur venue. « Brigade de Gendarmerie de Mordelles, Visite Domiciliaire : est-ce que Monsieur E. est ici ? » Je ne connais pas Monsieur E. Joëlle descend à son tour. Elle connait ce Monsieur mais il n’est pas là. Il n’est jamais venu ici. A la demande d’un avocat elle l’avait domicilié pour recevoir le courrier afférant aux démarches effectuées à l’époque. Il n’était pas à ce moment en situation irrégulière.

Ils sont allés partout, scrutant chaque pièce, exigeant d’être accompagnés par l’un de nous. Ils ont soulevé les couettes, pris avec suspicion une montre d’enfant qui trainait par terre. A chaque pièce visitée, ils prenaient des notes. Les couvertures et les draps étaient palpés sans doute pour y sentir la chaleur laissée par l’homme en fuite.

Ils ont inspecté les abords de la maison. Le garage, le hangar et même, tout au fond du terrain, la cabane où je range les aliments pour les volailles. Ils ont ignoré la cabane à outils dans le jardin la nuit la dissimulait, on ne peut pas le leur reprocher ce manquement.

En les raccompagnant, je me suis aperçu que trois gendarme montaient la garde à l’extérieur, sans doute pour arrêter la fuite du nègre marron échappé du fantasme colonial d’une plantation imaginaire.


Partager cet article
Repost0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 23:01
http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=214920891

lundi 17 décembre 2007
Il fallait à tout prix expulser 25 000 clandestins. C'était le quota exigé par Sarkozy, un chiffre qui semble absurde, et qui a déclenché rien moins qu'une furieuse et ignoble chasse à l'homme dans tous l'héxagone. À tout prix, il fallait "reconduire à la frontière" 25 000 sans-papiers, c'était et c'est toujours une priorité nationale, et Brice Hortefeux s'est plié en quatre pour faire ça...

Et maintenant, le bilan.

Où on apprends qu'il y en aurait déjà 21 000.

Ce qui est beaucoup.

Enfin, je pense.

21 000, ça fait quand même plus de 57 par jour ; presque 3 personnes de l'heure. C'est très honorable, comme résultat, et on peut dire que les polices et les administrations n'ont pas démérités dans la tâche qui leur incombait.
Oui, 21 000, quand on voit ça, on se dit que c'est beaucoup. Vraiment vraiment beaucoup...

SUITE...
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 18:25






Pendant la visite de Kadhafi , nos chers élus (députés) ont voté la casse du droit du travail , ceci pour le bien de leurs administrés évidemment , et parce que,surtout ,il n'y avait pas d'autres solutions .Et bien sûr les veaux vont continuer à voter pour ces traitres.






http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=57682


Code du travail et salariés ... jetables
mercredi 12 décembre 2007
 

Les députés ont adopté mardi en première lecture le projet de loi de refonte du code du travail. La majorité UMP et Nouveau centre a voté pour, la gauche (PS, PCF et Verts) contre.

Le Sénat avait déjà adopté ce texte en première lecture le 26 septembre.Le texte autorise la ratification de l’ordonnance du 12 mars 2007 relative au code du travail.

Le gouvernement a entamé en février 2005 cette réécriture du code, qui régit la vie professionnelle de 16 millions de salariés, dans le but affiché de le simplifier et de supprimer des dispositions jugées "obsolètes"

Si le Président de la République n’avait pas de cadeaux pour les français, les députés de la majorité viennent de leur offrir le pire des paquets cadeaux.

Vous pourrez trouver ci-dessous le détail articles par articles de cette "casse" du code du travail

Le Code du travail n’a pas été réécrit « à droits constants » http://www.democratie-socialisme.or...
Casse du Code du travail - détails article par article http://www.democratie-socialisme.or...
Slovar les Nouvelles http://slovar.blogspot.com
Sources Démocratie et socialisme http://www.democratie-socialisme.or...
----------
Collectif Bellaciao
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=57682


                  ___________________________________




http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=57615



LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE TEXTE QUI RÉÉCRIT LE DROIT DU TRAVAIL
mardi 11 décembre 2007
 
 Vote à l’Assemblée du texte qui réécrit le code du travail

Les députés ont adopté, en première lecture, un projet de loi permettant de ratifier une ordonnance de mars 2007 qui réécrit le code du travail.

Les groupes UMP et Nouveau centre (NC) ont voté pour ce projet de loi que le Sénat a adopté en première lecture le 26 septembre. Les groupes socialiste, radical et citoyen (SRC) et de la gauche démocrate et républicaine (GDR) ont voté contre. Le Sénat procédera à une seconde lecture de ce texte le 19 décembre.

L’opposition a mené une longue bataille contre ce projet de loi qui, estime-t-elle, "affaiblit les droits des salariés". Elle a présenté en vain plusieurs motions de procédure et défendu un par un ses nombreux amendements, ce qui a considérablement retardé les débats.

La gauche a reçu le soutien inattendu de Laurence Parisot, la présidente du Medef, qui la semaine dernière sur France 2 a dit "ne pas être sûre" que le nouveau code "soit une réussite".

"Le code du travail était un labyrinthe de 1.900 kilomètres, cela devient un labyrinthe de 3.600 kilomètres", a-t-elle déclaré. "Qu’est-ce que nous y gagnons ?. Je ne suis pas sûre que cette réforme soit réussie", a-t-elle ajouté.

L’ordonnance de mars 2007 réécrit le code du travail, datant de 1973, qui passe de 1.891 à 3.652 articles. Outre des harmonisations rédactionnelles, il introduit des dispositions législatives adoptées depuis la publication de l’ordonnance.

Le nouveau code du travail "déclasse" environ 500 articles, c’est-à-dire qu’il les renvoie à des décrets, ce qui facilite la tache du gouvernement, les décrets n’étant pas soumis aux débats parlementaires. Il transfert des dispositions dans d’autres codes (maritime, rural ou bien encore des transports).

"Ce code du travail régit les rapports quotidiens entre employeurs et salariés pour plus de 16 millions de personnes dans notre pays", a dit Xavier Bertrand, ministre du Travail et des Relations sociales, en précisant que le nouveau code "entrera en vigueur le 1er mai 2008".

"Nous devons donc le rendre plus accessible et plus facile à utiliser", a-t-il ajouté. "C’est pour cette raison qu’ont été lancés en février 2005 des travaux de recodification ayant conduit à l’ordonnance du 12 mars 2007", a-t-il rappelé.

Le socialiste Alain Vidalies, dénonçant "l’ampleur de la réforme qui ignore le droit constant (et) organise insidieusement des changements d’interprétation", a accusé le gouvernement d’avoir procédé "à des ajouts purs et simples de normes qui excèdent les impératifs de cohérence des textes et d’harmonisation du droit".

"Cette recodification est un rendez-vous manqué. Le texte est déjà largement critiqué, parfois incompréhensible. Il sera d’une utilisation complexe pour tous les acteurs de la vie sociale. Il ouvre la porte à des interprétations nouvelles et modifie parfois carrément le fonds du droit", a poursuivi le député socialiste des Landes. PARIS (Reuters)

----------
Collectif Bellaciao
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=57615



Partager cet article
Repost0
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 22:32
Je suis tombée en zappant sur "un taxi pour l'enfer"( reportage qui passe en ce moment sur RTBF ,1ere chaine Belge)
Ce reportage évoque les tortures des militaires (officiers) Américains en Afghanistan et Abou Graib et Gantanamo .C'est horrible :ce ne sont pas des humains ;ils sont monstrueux.
Partager cet article
Repost0