Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 01:29

Critique



de la politique



 d’Israël



 et menaces de mort




de : Lettre ouverte

 

 

de Pierre PICCININ



lundi 31 octobre 2011 - 09h31


Madame, Monsieur,
Chers Collègues,
Chers Amis,

Il y a un an, en octobre 2010, j’avais pris dans la presse la défense d’un collègue de l’Université Libre de Bruxelles, harcelé et menacé de mort, attaqué au couteau devant son domicile, après avoir critiqué vivement la politique colonialiste israélienne en Palestine lors d’une conférence. J’ai en outre publié plusieurs articles relatifs au conflit israélo-palestinien, et notamment après l’assaut meurtrier qui avait été donné par les commandos israéliens contre la Flottille de la Paix, en mai dernier.

 

SUITE...

 

 

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article121838

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 09:34

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecouter  aussi http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4331151 

 

à partir de 21'30"

Christian Graeff , ancien ambassadeur  de France à Tripoli

 

(ou là :

Assassinat du guide Mouammar Kadhafi
Ambassadeur Christian Graeff : « Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? »

 

http://www.silviacattori.net/article2213.html  

 

 

 

VOIR AUSSI LE BILLET DE CSP :

vendredi 21 octobre 2011

Attention : il y a un piège

 

CSP

 

http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2011/10/attention-il-y-un-piege.html

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 15:11
Sincères condoléances
à notre ami le financier.


Réflexions fumeuses
sur les algorithmes et la zeptoseconde.

 



Par CuiCui

.
Au début vint l'homme, bien après les autres primates.

 

 

 

Il inventa le chiffre pour indiquer le nombre de proies à chasser, les distances pour atteindre un lieu ou pour compter les membres de la tribu.

http://cuicuifitloiseau.blogspot.com/2011/10/sinceres-condoleances-notre-ami-le.html

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 14:52

jeudi 20 octobre 2011

Bientôt les grecs seront français,
ou l'inverse...

 


par lediazec


Les yeux rivés sur sa tocante, El Mínimo attend dans les couloirs l'heureux événement. Celui du répit médiatique. Pour passer le temps, il pourrait profiter pour mettre à jour un logiciel obsolète


SUITE...
http://ruminanc.blogspot.com/2011/10/bientot-les-grecs-seront-francais-ou.html

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 11:57

18/10/2011

Le mur de la çonne




SuperNo


Franchi, que dis-je, survolé par Valérie Pécresse, ci-devant bonimenteuse-en-chef-adjointe à l’UMP, une de ces instances clonées de perroquets élevés en batterie au 55 rue La Boétie, et dont le rôle est de squatter tous les médias pour y déverser à tout propos un tombereau de billevesées prédigérées et calibrées.

SUITE

http://www.superno.com/blog/2011/10/le-mur-de-la-conne/

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 21:57
PARIS MATCH 2913 - 17/03/2005 - Hollande Sarkozy

hollande-sarkozy-paris-match.jpg

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:39
Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 12:14
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 00:34

la trahison des parlementaires
Français en date du 4 Février 2008 à Versailles

 

 

 

 


 

Pour ou abstention  : ils savaient parfaitement ce qu'ils faisaient  (55% avaient dit NON 3 ans avant )

 

 

 

 


LE VOTE DES SÉNATEURS FRANÇAIS
(VOIR AUSSI LE VOTE DES DÉPUTÉS FRANÇAIS CI-DESSOUS)

GROUPE UMP DU SENAT (159)

Ont voté pour : 151 (UMP - 159 sénateurs)

ALDUY Jean-Paul - ANDRÉ Pierre - BAILLY Gérard - BALARELLO José - BARRAUX Bernard - BEAUMONT René - BÉCOT Michel - BELOT Claude - BERNARD-REYMOND Pierre - BESSE Roger - BÉTEILLE Laurent - BILLARD Joël - BIZET Jean - BLANC Jacques - BLANC Paul - BORDIER Pierre - BOURDIN Joël - BOUT Brigitte - BRANGER Jean-Guy - BRAYE Dominique - BRISEPIERRE Paulette - de BROISSIA Louis - BUFFET François-Noël - CAMBON Christian - CANTEGRIT Jean-Pierre - CARLE Jean-Claude - CAZALET Auguste - CÉSAR Gérard - CHAUVEAU Jean-Pierre - CLÉACH Marcel-Pierre - COINTAT Christian - CORNU Gérard - COUDERC Raymond - COURTOIS Jean-Patrick - DALLIER Philippe - DASSAULT Serge - DEBRÉ Isabelle - del PICCHIA Robert - DEMUYNCK Christian - DÉRIOT Gérard - DESCAMPS Béatrice - DETCHEVERRY Denis - DOLIGÉ Éric - DOMINATI Philippe - DOUBLET Michel - DUFAUT Alain - DULAIT André - DUMAS Catherine - DUPONT Ambroise - DUPONT Bernadette - DUVERNOIS Louis - ÉMIN Jean-Paul - EMORINE Jean-Paul - ESNEU Michel - ETIENNE Jean-Claude - FALCO Hubert - FAURE Jean - FERRAND André - FLOSSE Gaston - FOUCHÉ Alain - FOURCADE Jean-Pierre - FRANÇOIS-PONCET Jean - FRÉVILLE Yves - GAILLARD Yann - GARREC René - GARRIAUD-MAYLAM Joëlle - GAUDIN Jean-Claude - GAUTIER Gisèle - GAUTIER Jacques - GÉLARD Patrice - GÉRARD Alain - GERBAUD François - GINÉSY Charles - GIRAUD Francis - GIROD Paul - GOURNAC Alain - GOUTEYRON Adrien - GRIGNON Francis - GRILLOT Louis - GRUILLOT Georges - GUENÉ Charles - GUERRY Michel - HAENEL Hubert - HENNERON Françoise - HÉRISSON Pierre - HERMANGE Marie-Thérèse - HOUEL Michel - HUMBERT Jean-François - HUMMEL Christiane - HURÉ Benoît - HYEST Jean-Jacques - IBRAHIM RAMADANI Soibahadine - JARLIER Pierre - JUILHARD Jean-Marc - KAMMERMANN Christiane - KELLER Fabienne - LAMBERT Alain - LAMÉNIE Marc - LAMURE Élisabeth - LARCHER Gérard - LAUFOAULU Robert - LECERF Jean-René - LECLERC Dominique - LEGENDRE Jacques - LE GRAND Jean-François - LEROY Philippe - LONGUET Gérard - LOUECKHOTE Simon - du LUART Roland - MALOVRY Lucienne - MARTIN Pierre - MÉLOT Colette - MICHAUX-CHEVRY Lucette - MILON Alain - MIRAUX Jean-Luc - MORTEMOUSQUE Dominique - MURAT Bernard - NACHBAR Philippe - PANIS Jacqueline - PAPON Monique - PÉPIN Jean - PIERRE Jackie - PILLET François - PINTAT Xavier - PINTON Louis - POINTEREAU Rémy - PONCELET Christian - PONIATOWSKI Ladislas - PORTELLI Hugues - PROCACCIA Catherine - PUECH Jean - RAFFARIN Jean-Pierre - de RAINCOURT Henri - REVET Charles - RICHERT Philippe - RISPAT Yves - de ROHAN Josselin - ROMANI Roger - ROZIER Janine - SAUGEY Bernard - SIDO Bruno - SITTLER Esther - SOUVET Louis - TEXIER Yannick - TORRE Henri - TRILLARD André - TROENDLE Catherine - TRUCY François - VALADE Jacques - VASSELLE Alain - VIAL Jean-Pierre - VIRAPOULLÉ Jean-Paul .

Ont voté contre : 2 (UMP - 159 sénateurs)

LARDEUX André -  PASQUA Charles .

Se sont abstenu : 2 (UMP - 159 sénateurs)

MARINI Philippe - PEYRAT Jacques .

N'ont pas voté : 3 (UMP - 159 sénateurs)

FOURNIER Bernard - REVOL Henri - de RICHEMONT Henri .

GROUPE SOCIALISTE DU SENAT (96)

Ont voté pour : 15 (Socialistes - 96 sénateurs)

BADINTER Robert - BESSON Jean - BRICQ Nicole - CERISIER-ben GUIGA Monique - JOSSELIN Charles - JOURNET Alain - MIQUEL Gérard - PIRAS Bernard - PLANCADE Jean-Pierre - RAOUL Daniel - ROUVIÈRE André - SCHILLINGER Patricia - SUEUR Jean-Pierre - TASCA Catherine - YUNG Richard .

Ont voté contre : 30 (Socialistes - 96 sénateurs)

ANGELS Bernard - ASSOULINE David - BERGÉ-LAVIGNE Maryse - BOUMEDIENE-THIERY Alima - CARRÈRE Jean-Louis - CHARASSE Michel - COLLOMBAT Pierre-Yves - COURTEAU Roland - DESESSARD Jean - DREYFUS-SCHMIDT Michel - DURRIEU Josette - GAUTIER Charles - GODEFROY Jean-Pierre - HAUT Claude - JARRAUD-VERGNOLLE Annie - KHIARI Bariza - LEJEUNE André - LE VERN Alain - MASSERET Jean-Pierre - MASSION Marc - MÉLENCHON Jean-Luc - MICHEL Jean-Pierre - de  MOREIGNE Michel - PERCHERON Daniel - RAINAUD Marcel - ROUJAS Gérard - SAUNIER Claude - TODESCHINI Jean-Marc - TROPEANO Robert - VANTOMME André .

Se sont abstenu : 49 (Socialistes - 96 sénateurs)

ALQUIER Jacqueline - ANDRÉ Michèle - AUBAN Bertrand - BEL Jean-Pierre - BLANDIN Marie-Christine - BODIN Yannick - BOULAUD Didier - BOYER Yolande - CAFFET Jean-Pierre - CAMPION Claire-Lise - CAZEAU Bernard - COLLOMB Gérard - DAUGE Yves - DEMERLIAT Jean-Pierre - DEMONTÈS Christiane - DOMEIZEL Claude - DUSSAUT Bernard - FRÉCON Jean-Claude - FRIMAT Bernard - GILLOT Jacques - GUÉRINI Jean-Noël - KRATTINGER Yves - LABEYRIE Philippe - LAGAUCHE Serge - LARCHER Serge - LE PENSEC Louis - LE TEXIER Raymonde - LISE Claude - MADEC Roger - MADRELLE Philippe - MAHÉAS Jacques - MARC François - MAUROY Pierre - MERMAZ Louis - MULLER Jacques - PASTOR Jean-Marc - PEYRONNET Jean-Claude - PICHERAL Jean-François - PRINTZ Gisèle - REINER Daniel - REPENTIN Thierry - RIES Roland - SAN VICENTE-BAUDRIN Michèle - SERGENT Michel - SIFFRE Jacques - SIGNÉ René-Pierre - SUTOUR Simon - TESTON Michel - VOYNET Dominique .

N'ont pas voté : 2 (Socialistes - 96 sénateurs)

HERVIAUX Odette - RAOULT Paul.

GROUPE : UDF DU SENAT (30)

Ont voté pour : 30 (UDF - 30 sénateurs)

ABOUT Nicolas - AMOUDRY Jean-Paul - ARNAUD Philippe - ARTHUIS Jean - BADRÉ Denis - BIWER Claude - BOROTRA Didier - BOYER Jean - DENEUX Marcel - DETRAINE Yves - DINI Muguette - DUBOIS Daniel - DUPONT Jean-Léonce - FAUCHON Pierre - FÉRAT Françoise - GAUDIN Christian - GIRAUD Adrien - GOURAULT Jacqueline - JÉGOU Jean-Jacques - KERGUERIS Joseph - MERCERON Jean-Claude - MERCIER Michel - MORIN-DESAILLY Catherine - NOGRIX Philippe - PAYET Anne-Marie - POZZO di BORGO Yves - SOULAGE Daniel - VALLET André - VANLERENBERGHE Jean-Marie - ZOCCHETTO François .

GROUPE : COMMUNISTE DU SENAT (23)

Ont voté contre : 23 (Communistes - 96 sénateurs)

ASSASSI Éliane - AUTAIN François - BEAUFILS Marie-France - BIARNÈS Pierre - BILLOUT Michel - BORVO COHEN-SEAT Nicole - BRET Robert - DANGLOT Jean-Claude - DAVID Annie - DEMESSINE Michelle - DIDIER Évelyne - FISCHER Guy - FOUCAUD Thierry - GONTHIER-MAURIN Brigitte - HOARAU Gélita - HUE Robert - LE CAM Gérard - MATHON-POINAT Josiane - RALITE Jack - RENAR Ivan - TERRADE Odette - VERA Bernard - VOGUET Jean-François .

GROUPE : R.D.S.E. DU SENAT (16)

Ont voté pour : 15 (RDSE - 16 sénateurs)

ALFONSI Nicolas - BARBIER Gilbert - BAYLET Jean-Michel - BOYER André - COLLIN Yvon - DELFAU Gérard - FORTASSIN François - GOULET Nathalie - LAFFITTE Pierre - MARSIN Daniel - MONTESQUIOU Aymeri - MOULY Georges - OTHILY Georges - THIOLLIÈRE Michel - VENDASI François . 

Ont voté contre : 1 (RDSE - 16 sénateurs)

SEILLIER Bernard .

GROUPE SÉNATEURS : NON INSCRITS (6)

Ont voté pour : 3 (NI - 6 sénateurs)

ADNOT Philippe - DESMARESCAUX Sylvie - TÜRK Alex .

Ont voté contre : 2 (NI - 6 sénateurs)

DARNICHE Philippe - RETAILLEAU Bruno . 

Se sont abstenu : 1 (NI - 6 sénateurs)

MASSON Jean Louis .

================================================================

LE VOTE DES DÉPUTÉS FRANÇAIS
(VOIR AUSSI LE VOTE DES SÉNATEURS FRANÇAIS CI-DESSUS)

GROUPE UMP DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE (318)

Ont voté pour: 307 (UMP - 318 députés) 

ABOUD Élie - AESCHLIMANN Manuel - ALBARELLO Yves - ALMONT Alfred - AMELINE Nicole - ANCIAUX Jean-Paul - APPARU Benoist - AUCLAIR Jean - AURILLAC Martine - BAGUET Pierre-Christophe - BALKANY Patrick - BARDET Jean - BAREGES Brigitte - BAROIN François - BASSOT Sylvia - BEAUDOUIN Patrick - BEAULIEU Jean-Claude - BEDIER Pierre - BENISTI Jacques Alain - BERNARD Jean-Louis - BERNIER Marc - BESSELAT Jean-Yves - BIANCHERI Gabriel - BIGNON Jérôme - BINETRUY Jean-Marie - BIRRAUX Claude - BLANC Etienne - BLESSIG Emile - BLUM Roland - BODIN Claude - BOENNEC Philippe - BONNOT Marcel - BONY Jean-Yves - BOUCHET Jean-Claude - BOURDOULEIX Gilles - BOURRAGUE Chantal - BOUVARD Michel - BOUVARD Loïc - BOYER Valérie - BRANGET Françoise - BRETON Xavier - BRIAND Philippe - BROCHAND Bernard - BRUNEL Chantal - BUILLARD Michel - BUR Yves - CAILLAUD Dominique - CALMEJANE Patrice - CALVET François - ARAYON Bernard - CARDO Pierre - CARRE Olivier - CARREZ Gilles - CECCALDI-RAYNAUD Joëlle - de CHARETTE Hervé - CHARIE Jean-Paul - CHARTIER Jérôme - CHERPION Gérard - CHOSSY Jean-François - CHRIST Jean-Louis - CINIERI Dino - CIOTTI Eric - CLEMENT Pascal - COCHET Philippe - COLOMBIER Georges - COLOT Geneviève - COPE Jean-François - CORNUT-GENTILLE François - COSYNS Louis - COUANAU René - COURTIAL Edouard - COUSIN Jean-Yves - COUSIN Alain - COUVE Jean-Michel - CUQ Henri - DALLOZ Marie-Christine - DASSAULT Olivier - DAUBRESSE Marc-Philippe - DEBRE Bernard - DECOOL Jean-Pierre - DEFLESSELLLES Bernard - DEGAUCHY Lucien - DELATTE Rémi - DELL'AGNOLA Richard - DELONG Sophie - DEMANGE Jean-Marie - DENIAUD Yves - DEPIERRE Bernard - DESCOEUR Vincent - DEVEDJIAN Patrick - DHUICQ Nicolas - DIARD Eric - DIEFENBACHE Michel - DOMERGUE Jacques - DOOR Jean-Pierre - DORD Dominique - DUPONT Jean-Pierre - DUTREIL Renaud - des ESGAULX Marie-Hélène - D'ETTORE Gilles - FASQUELLE Daniel - FAVENNEC Yannick - FENECH Georges - FERRAND Jean-Michel - FERRY Alain - FIDELIN Daniel - FLAJOLET André - FLORY Jean-Claude - FORISSIER Nicolas - FORT Marie-Louise - FOURGOUS Jean-Michel - FRANCINA Marc - FRANCO Arlette - FROGIER Pierre - FROMION Yves - GALLEZ Cécile - GANDOLFI-SCHEIT Sauveur - GARRAUD Jean-Paul - GARRIGUE Daniel - GATIGNOL Claude - GAUDRON Gérard - GAULTIER Jean-Jacques GAYMARD Hervé - GEOFFROY Guy - GERARD Bernard - GEST Alain - GILARD Franck - GINESTA Georges - GINESY Charles-Ange - GIRAN Jean-Pierre - GISCARD D'ESTAING Louis - GOASGUEN Claude - GONNOT François-Michel - GONZALES Didier - GOSSELIN Philippe - GOUJON Philippe - GOULARD François - GRAL Michel - GRAND Jean-Pierre - GREFF Claude - GRENET Jean - GROSDIDIER François - GROSPERRIN Jacques - GROSSKOST Arlette - GROUARD Serge - GRUNY Pascale - GUEDON Louis - GUEGOT Françoise - GUIBAL Jean-Claude - GUILLET Jean-Jacques - GUILLOTEAU Christophe - HAMEL Gérard - HAVARD Michel - HEINRICH Michel - HENART Laurent - HERBILLON Michel - HERTH Antoine - HOSTALIER Françoise - HOUILLON Philippe - HUET Guénhaël - HUYGHE Sébastien - IRLES Jacqueline - JACOB Christian - JACQUAT Denis - JEANNETEAU Paul - JEGO Yves - JOISSAINS-MASINI Maryse - JOULAUD Marc - JOYANDET Alain - JULIA Didier - KERT Christian - KOSSOWSKI Jacques - LABRETTE-MENAGER Fabienne - LAFFINEUR Marc - LAMBLIN Jacques - LAMOUR Jean-François - LAMOUR Marguerite - de LA RAUDIERE Laure - LABORDES Pierre - de LA VERPILLIERE Charles - LAZARO Thierry - LECOU Robert - LEFEBVRE Frédéric - LEFRANC Jean-Marc - LE FUR Marc - LE GUEN Jacques - LEJEUNE Michel - LELLOUCHE Pierre - LE MAIRE Bruno - LE MENER Dominique - LE NAY Jacques - LENOIR Jean-Claude - LEONARD Jean-Louis - LEONETTI Jean - LESQUILLER Pierre - LETT Céleste - LEVY Geneviève - LEZEAU Michel - LOOS François - LORGEOUX Gérard - MACH Daniel - MALHERBE Guy - MALLIE Richard - MANCEL Jean-François - MARC Alain - MARCON Jean-Pierre - MARIANI Thierry - MARIN Christine - MARITON Hervé - MARLAND-MILITELLO Muriel - MARSAUDON Jean - MARTIN Philippe-Armand - MARTINEZ Henriette - MARTIN-LALANDE Patrice - MARTY Alain - MASDEU-ARUS Jacques - MATHIS Jean-Claude - MAURER Jean-Philippe - MEHAIGNERIE Pierre - MENARD Christian - MESLOT Damien - MIGNON Jean-Claude - MONTCHAMP Marie-Anne - MORANGE Pierre - MORANO Nadine - MOREL-A-L'HUISSIER Pierre - MORISSET Jean-Marie - MOTHRON Georges - MOURRUT Etienne - MOYNE-BRESSAND Alain - MUSELIER Renaud - NESME Jean-Marc - NICOLAS Jean-Pierre - NICOLIN Yves - ollier Patrick - de PANAFIEU Françoise - PANCHER Bertrand - PATERNOTTE Yanick - PATRIA Christian - PAVY Béatrice - PELISSARD Jacques - PERBEN Dominique - PERRUT Bernard - PINTE Etienne - PIRON Michel - PLAGNOL Henri - POIGNANT Serge - POLETTI Bérengère - PONIATOWSKI Axel - PONS Josette - POULOU Daniel - PRIOU Christophe - PRORIOL Jean - QUENTIN Didier - RAISON Michel - RAOULT Eric - REISS Frédéric - REITZER Jean-Luc - REMILLER Jacques - REYNES Bernard - REYNIER Franck - RIESTER Franck - de ROCCA SERRA Camille - ROIG Marie-Josée - ROLLAND Jean-Marie - ROSSO-DEBORD Valérie - ROUBAUD Jean-Marc - ROUSTAN Max - SADDIER Martial - SAINT-LEGER Francis - SANDRAS Bruno - SCELLIER François - SCHNEIDER André - SERMIER Jean-Marie - SOISSON Jean-Pierre - SORDI Michel - SPAGNOU Daniel> - STRAUMANN Eric - SUGUENOT Alain - TABAROT Michèle - TARDY Lionel - TAUGOURDEAU Jean-Charles - TEISSER Guy - TERROT Michel - THOMAS Jean-Claude - TIAN Dominique - TIBERI Jean - TRASSY-PAILLOGUES Alfred - TRON Georges - UEBERSCHLAG Jean - VANDEWALLE Yves - VANNESTE Christian - VANNSON François - VASSEUR Isabelle - VAUTRIN Catherine - VERCHERE Patrice Verchère - VIALATTE Jean-Sébastien - VICTORIA René-Paul - VITEL Philippe - VOISIN Gérard - VOISIN Michel - WARSMANN Jean-Luc - WOJCIECHOWSKI André - YANNO Gaël - ZIMMERMANN Marie-Jo - et ZUMKELLER Michel.

Ont voté contre : 3 (UMP - 318 députés)

LABAUNE Patrick - MAELIN Franck - MYARD Jacques.

Se sont abstenu : 3 (UMP - 318 députés)

LUCA Lionnel - MEUNIER Philippe - POISSON Jean-Frédéric

.

N'ont pas voté : 5 (UMP - 318 députés)

ACCOYER Bernard (Président du Congrès) - CENSI Yves - LOUIS-CARABIN Gabrielle - ROBERT Didier - SARLOT Joël.

GROUPE SOCIALISTE DIVERS GAUCHE ASSEMBLÉE NATIONALE (204)

Ont voté pour : 17 (PS + DG - 204 députés)

BAERT Dominique - CARESCHE Christophe - DESTOT Michel - GIACOBBI Paul - GIRARDIN Annick - JUNG Armand - LANG Jack - LEFAIT Michel - LEPETIT Annick - LIKUVALU Albert - LUREL Victorin - MARC Jeanny - ORLIAC Dominique - PINEL Sylvia - TOURTELIER Philippe - VALLS Manuel - VEZINHET André - VIOLLET Jean-Claude.

Ont voté contre : 91 (PS + DG - 204 députés)

ANDRIEUX Sylvie - BACQUER Jean-Paul - BALLIGAND Jean-Pierre - BAPT Gérard - BARTOLONE Claude - BASCOU Jacques - BATAILLE Christian - BOUILLON Christophe - BROTTES François - CARCENAC Thierry - CATHALA Laurent - CAZENEUVE Bernard - CHANTEGUET Jean-Paul - CLAEYS Alain - CLEMENT Jean-Michel - COCQUEMPOT Gilles - COHEN Pierre - DEGUILHEM Pascal - DOLEZ Marc - DUFAU Jean-Pierre - DUMAS William - DUMONT Jean-Louis - CUMONT Laurence - DUPRE Jean-Paul - DURON Philippe - DUSSOPT Olivier ECKERT Christian - EMMANUELLI Henri - FABIUS Laurent - FACON Albert - FAURE Martine - FERON Hervé - FORGUES Pierre - FOURNEYRON Valérie - FRANCAIX Michel - FRUTEAU Jean-Claude - GAILLARD Geneviève - GOLDBERG Daniel - HABIB David - HUREL Sandrine - HUTIN Christian - IDIART Jean-Louis - IMBERT Françoise - ISSINDOU Michel - JANQUIN Serge - JUANICO Régis - KUCHEIDA Jean-Pierre - LACUEY Conchita - LAMBERT Jérôme - LAUNAY Jean - LEBRETON Patrick - LE BRIS Gilbert - LEMORTHON Catherine - LEROY Jean-Claude - LETCHIMY Serge - LIEBGOTT Michel - LIGNIERES-CASSOU Martine - LONCLE François - MALLOT Jean - MARCEL Marie-Lou - MARTIN Philippe - MARTINEL Martine - MASSAT Frédérique - MATHON Gilbert - MATHUS Didier - MESQUIDA Kléber - MICHEL Jean - MIGAUD Didier - MONTEBOURG Arnaud - NAUCHE Philippe - NAYROU Henri - NERI Alain - PAJON Michel - PAUL Christian - PEIRO Germinal - PERAT Jean-Luc - PEREZ Jean-Claude - QUERE Catherine - RENUCCI Simon - REYNAUD Marie-Line - CROBIN-RODRIGO Chantal - ROY Patrick - SAUGUES Odile - SIRUGUE Christophe - TAUBIRA Christiane - TERRASSE Pascal - VALAX Jacques - VAUZELLE Michel - VERGNIER Michel - VIDALES Alain - VILLAUME Jean-Michel.

Se sont abstenu : 93 (PS + DG - 204 députés)

ADAM Patricia - AYRAULT Jean-Marc - BATHO Delphine - BERHELOT Chantal - BIANCO Jean-Louis - BIEMOURET Gisèle - BLISKO Serge - BLOCHE Patrick - BOISSERIE Daniel - BONO Maxime - BOUCHERON Jean-Michel - BOUILLE Marie-Odile - BOULESTIN Monique - BOURGIGNON Pierre - BOUSQUET Danielle - CACHEUX Alain - CAHUZAC Jérôme - CAMBADELIS Jean-Christophe - CARRILLON-COUVREUR Martine - CHAMBEFORT Guy - CHARASSE Gérard - CLERGEAU Marie-Françoise - COUTELLE Catherine - CROZON Pascale - CUVELLIER Frédéric - DARCIAUX Claude - DEBET Michel - DELAUNAY Michèle - DELCOURT Guy - DELEBARRE Michel - DEROSIER Bernard - DESTOT Michel - DOSIERE René - DRAY Julien - DREYFUS Tony - DURAND Yves - DURIEZ Odette - ERHEL Corinne - FILIPPETTI Aurélie - FIORASO Geneviève - GAGNAIRE Jean-Louis - GAROT Guillaume - GAUBERT Jean - GENISSON Catherine - GILLE Jean-Patrick - GIRAUD Joël - GORCE Gaëtan - GOT Pascale - GOUA Marc - GRELLIER Jean - GUIGOU Elisabeth - HOFFMAN-RISPAL Danièle - HOLLANDE François - IBORRA Monique - JALTON Eric - JIBRAYEL Henri - KARAMANLI Marietta - LAMY François - LE BOUILLONNEC Jean-Yves - LEBRANCHU Marylise - LE DEAUT Jean-Yves - LE GUEN Jean-Marie - LE LOCH Annick - LE ROUX Bruno - LESTERLIN Bernard - MANSCOUR Louis-Joseph - MAQUET Jacqueline - MARSAC Jean-René - MAZETIER Sandrine - MENARD Michel - MOSCOVICI Pierre - MUET Pierre-Alain - OGET Marie-Renée - OLIVIER-COUPEAU Françoise - PAU-LANGEVIN George - PEROL-DUMONT Marie-Françoise - PINVILLE Martine - PLISSON Philippe - PUPPONI François - QUEYRANNE Jean-Jack - RAIMBOURG Dominique - RODET Alain - ROGEMONT Marcel - ROUQUET René - ROUSSET Alain - SAINTE-MARIE Michel - SAPIN Michel - TOURAINE Marisol - TOURAINE Jean-Louis - URVOAS Jean Jacques - VAILLANT Daniel - VALLINI André - VUILQUE Philippe

.

N'ont pas voté : 3 (PS + DG - 204 députés)

GLAVANY Jean - LEMASLE Patrick - ROMAN Bernard.

GROUPE GAUCHE DEMOCRATE ET REPUBLICAINE ASSEMBLÉE NATIONALE (24)

Ont voté contre : 21 (GD & R - 24 députés)

AMIABLE Marie-Hélène - ASENSI François - BELLO Huguette - BILLARD Martine - BOCQUET Alain - BRAOUZEC Patrick - BRARD Jean-Pierre - BUFFET Marie-George - CANDELIER Jean-Jacques - CHASSAIGNE André - DESALLANGRE Jacques - FRAYSSE Jacqueline - GERIN André - GOSNAT Pierre - GREMETZ Maxime - LECOCQ Jean-Paul - MARIE-JEANNE Alfred - MUZEAU Roland - PAUL Daniel - SANDRIER Jean-Claude - VAXES Michel

.

Se sont abstenu : 3 (GDR- 24 députés)

COCHET Yves - Noël MAMERE - de RUGY François.

GROUPE NOUVEAU CENTRE ASSEMBLÉE NATIONALE (22)

Ont voté pour : 20 (NC - 22 députés)

ABELIN Jean-Pierre - BLANC Christian - de COURSON Charles - DEMILLY Stéphane - DIONIS du SEJOUR Jean - HILLMEYER Francis - HUNAULT Michel - JARDE Olivier - LACHAUD Yvan - LANG Pierre - LEROY Maurice - LETEURTRE Claude - PERRUCHOT Nicolas - PREEL Jean-Luc - ROCHEBLOINE François - SALLES Rudy - SAUVADET François - VAMPA Marc - VERCAMER Francis - VIGIER Philippe. -

Ont voté contre : 2 (NC - 22 députés)

FOLLIOT Philippe - LAGARDE Jean-Christophe.

GROUPE DEPUTES : NON INSCRITS (9)

Ont voté pour : 4 (NI - 9 députés)

ALY Aboudalatifou - BAYROU François - BENOIT Thierry - SHOSTECK Jean-Pierre -

Ont voté contre : 4 (NI - 9 députés)

BESSE Véronique - DUPONT-AIGNAN Nicolas - LASSALLE Jean - François-Xavier

Se sont abstenu : 1 (NI - 9 députés)

VALLET Françoise -

 

MISES AU POINT AU SUJET DU PRÉSENT SCRUTIN

(Sous réserve des dispositions de l'article 19, alinéa 2, du Règlement du Congrès), M. Pierre Bédier, M. Gérard Larcher, M. Roland du Luart, Mme Lucette Michaux-Chevry, qui étaient présents au moment du scrutin ou qui avaient délégué leur droit de vote ont fait savoir qu'ils avaient voulu voter "pour"

RESULTAT DU PRESENT SCRUTIN DU 4 FÉVRIER 2008

Nombre de votants : 893
Nombre de suffrages exprimés : 741
Majorité absolue : 445
Pour l'adoption : 560
Contre : 181
Le Congrès du Parlement a adopté le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre XV de la Constitution pour permettre le vote par les parlementaires Français du "mini traité de constitution européenne" de Lisbonne.

 

 

ÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀ

 

 

Il y a aussi cette liste : http://jssnews.com/2011/09/18/110-parlementaires-francais-nous-nous-opposons-a-la-reconnaissance-unilaterale-palestinienne/

 

 

ÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀ

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 15:12

LE CAPITALISME S’EFFONDRE ! …

 

 

PEUT-ETRE !… MAIS APRES ?

 

 

Patrick MIGNARD

 

Tout un florilège de formules alléchantes fleurit depuis quelques temps sur les sites, dans les journaux et les conversations : « le capitalisme serait à bout de souffle et à l’article de la mort ».

 

Désir ou réalité ? L’histoire des derniers deux cent ans devrait nous faire nous méfier.

 

 

LA PEAU DE L’OURS…

 

Dés le 19e siècle, en pleine Révolution Industrielle, la prédiction a été faite, théorisée, popularisée… « …un tel système ne pouvait pas durer ! Miné de contradictions, il ne pouvait que rapidement s’effondrer,… et ce d’autant plus qu’il portait et nourrissait en son sein le facteur de sa propre destruction, la classe ouvrière ».

 

Or… non seulement il ne s’est pas effondré, mais il a gagné toutes les couches de la société, bouleversant les rapports sociaux, développant des nations qui ont continué à dominer le monde… Sautant par-dessus les frontières, les océans, il a corrompu des continents entiers, détruisant leurs rapports sociaux, asservissant des millions d’individus et est en voie de destruction de notre éco-système planétaire.

 

Ce qui devait constituer la source de sa destruction, la classe ouvrière, non seulement elle ne s’est jamais véritablement donné les moyens de le détruire, mais a au contraire essayé de profiter de son développement pour améliorer, dans les pays où il régnait en maître, les conditions de sa propre existence,… lui donnant ainsi une légitimité qu’il a su utiliser, et utilise encore efficacement.

 

Enfin, les quelques théoriciens de la Révolution qui ont réussi à prendre le pouvoir dans leurs pays,… voient au bout de quelques décennies, leurs efforts anéantis par un capitalisme triomphant qui a mis bas toutes leurs réalisations.

 

On est donc en droit de se poser la question qui fâche : « N’a-t-on pas vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué ».

 

Un tel raisonnement est assurément « hérétique » par rapport à la thèse officielle des tenants du changement radical. Pourtant celle-ci perd, jour après jour de sa crédibilité…. Au point qu’il est parfaitement et historiquement légitime de se poser la question si douloureuse : « Ne nous serions nous pas trompé de stratégie de changement ? »

 

 

UN POUVOIR D’ADAPTATION EXTRAORDINAIRE

 

La brutalité de ses débuts – la condition prolétarienne dans les pays industrialisés – a tout de suite mobilisé contre lui les salariés. Mais les multiples révoltes ouvrières ne l’ont même pas affaibli. Il a su faire face en utilisant diverses astuces :

 

-          jouer les ouvriers contre les paysans dans des pays encore majoritairement agricoles – exemple de la Commune de Paris ;

-           fait la guerre pour assurer sa domination locale et mobiliser les exploités pour des causes qui n’étaient pas les leurs ;

-          savoir lâcher du lest lors des grandes revendications : pouvoir d’achat, couverture sociale,… Quitte à reprendre un peu plus tard,… ce qui se fait aujourd’hui ;

-          utiliser l’appui des richesses coloniales pour améliorer la condition ouvrière – exemple classique de l’Angleterre au 19e siècle ;

-          avoir recours à l’Etat fort, voire au fascisme en cas de très grave crise – exemple de l’Allemagne, et d’autres au 20e siècle…. C’est ce qui pourrait bien se reproduire aujourd’hui.

 

L’existence même d’un système soviétique, présenté comme directement concurrent, n’a pas entamé le triomphe du capitalisme. Au-delà des turpitudes idéologiques, de part et d’autre, l’effondrement des pays dit « socialistes » est incontestablement un échec des conditions de construction du socialisme suivant le « modèle standard » et un triomphe au-delà de tout ce qu’il pouvait imaginer pour le capitalisme.

 

La phase néo libérale que nous vivons depuis quelques décennies est, en quelque sorte, la cerise sur le gâteau d’un capitalisme qui peut aujourd’hui tout se permettre, tout justifier. Ayant acquis une puissance idéologico-médiatique que seule l’Eglise dans l’Histoire, avait maîtrisé, le capitalisme, trompe, truque, manipule des milliards d’individus,… et ça marche !

 

 

UNE CULTURE DE L’IMPUISSANCE

 

 

Face à cette puissance et arrogance,…rien ou pas grand-chose ! Surtout des discours, des déclarations, des manifestations,… rien d’efficace !

 

Adossé aux principes républicains issus de la Révolution Française (entre autres), le capitalisme a su faire face à toutes les offensives qui tentaient de le déstabiliser politiquement et idéologiquement. Ces principes ont été habilement contournés, à son profit, par une bourgeoisie qui n’a eu de cesse de les évoquer pour détourner les condamnations qui visaient ses turpitudes.

 

Il a su constituer et corrompre une classe politique qui, en principe, était issue du peuple et tenait, et tient, sa légitimité de lui. Les éléments les plus contestataires ont été directement et/ou indirectement achetés, installés dans des privilèges, institutionnalisés  dans l’appareil d’Etat (des noms ?).

 

Le modèle standard du dépassement du capitalisme, la révolution prolétarienne et/ou ses différentes variantes a subit un double échec :

 

-          la faillite généralisée des modèles soviétiques ;

-          le fait que ce système d’exploitation, le capitalisme, s’est habilement doté d’une couverture politique qui fonde sur le peuple sa légitimité.

 

Cette situation rend très difficile toute contestation du système qui nous conduit aujourd’hui à la catastrophe… En effet, il est difficile de légitimer la contestation d’un système qui, au grés des élections, voient, par le peuple, reconduits celles et ceux qui en assurent sa gestion et sa pérennité.

 

Le système politique mis en place a efficacement verrouillé toute tentative de changement… et les citoyens étant réduit au simple rôle d’électeurs sont systématiquement piégés. Il n’y a aucune issue dans le cadre des institutions mises en place.

 

Le poids idéologique des mythiques « valeurs républicaines » fait accepter au plus grand nombre sa situation comme inéluctable,… ainsi chacun croit que l’Etat est le garant du bien public, que la Police protège les citoyens, que l’Etat de droit assure « Liberté-Egalité et Fraternité », que le salaire est la juste rémunération du travail, qu’à travailler plus on gagne plus,… et surtout que le vote est un droit et un devoir.

 

Les républicains « poussiéreux » - et au demeurant sincères - qui croient dur comme fer que les valeurs « théoriques » de la République sont compatibles avec le capitalisme entrent dans le jeu pervers de la politique et nous donnent des leçons de « civisme » ( ?). La religion républicaine laïque a aussi ses adeptes.

 

Ainsi le système tourne en boucle, avec la complicité de ses victimes, pour s’arranger au mieux de ses intérêts. Nous venons d’en avoir un exemple avec la crise financière.

 

APRES ? MAIS QUEL « APRES » ?

 

Pour le système il n’y a pas d « après ». Le capitalisme ne se «  dépasse » pas, il se perpétue en se réformant,… c’est du moins ce que l’on inculque à tout citoyen. Les lois du marché sont éternelles, certains, même à « gauche », les comparent aux lois de la gravitation ( ?)… c’est dire la profondeur du mal.

 

Toute réflexion, toute intelligence des situations est stérilisée. Toute tentative d’innovation politique est, soit récupérée, soit réprimée, soit le  plus souvent ignorée par un appareil médiatique, pour l’essentiel, contrôlé par le système.

 

C’est donc en marge du système que l’action doit se mener. L’attaquer de front nous brisera, de même que remettre entre les mains des politiciens parfaitement intégrés notre avenir nous condamne à l’échec… Ignorons les, n’assurons plus leur légitimité !

 

L’important n’est pas de montrer qu’il y a des réformes nécessaires,… il n’y en a pas,… Mais au contraire de montrer par une pratique alternatives que d’autres choix peuvent être faits, que d’autres relations existent et qu’elles peuvent se substituer aux circuits marchands classiques.

 

Ce n’est pas en attendant sans réagir que le système s’effondre que l’on assurera l’avenir. Si nous restons inactifs, il nous entraînera dans des aventures politiques dont le 20e siècle porte à jamais les stigmates. Ne refaisons pas les erreurs du passé et abandonnons nos croyances obsolètes.

 

Ruinons le système, non pas en croyant aux promesses de celles et ceux qui le pérennisent, mais en fonctionnant autrement. C’est dans des pratiques nouvelles que se constituent dans l’Histoire, les nouvelles valeurs, la nouvelle éthique… pas en ressassant de « vieilles lunes » complètement obsolètes.

 

 

Septembre 2011                                                   Patrick MIGNARD

 

 

Partager cet article
Repost0