Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 10:10

du sable dans l’engrenage

 

Deux avis saignants
de la CNCDH
sur la méthode Sarkozy

26/04/2010 by numerolambda

 

Parmi les autorités administratives indépendantes, la CNCDH — commission “consultative” sur les droits de l’homme — n’est pas (encore) menacée de disparition, comme le Défenseur des enfants ou la CNCDS, celle qui est censée contrôler les abus des autorités policières. Deux récents avis mettent une nouvelle fois le gouvernement au pied du mur. Mais tout va bien: cette commission reste “consultative”.

Dans son avis du 15 avril,


elle «s’interroge sur les méthodes d’élaboration des lois, notamment celles touchant aux libertés publiques et aux droits de l’homme». Elle prend comme exemple le marathon législatif ayant conduit à la fameuse “rétention de sûreté”, concept fumeux et clairement anti-démocratique qui consiste à maintenir toute personne déjà condamnée, à la fin de sa peine, en “rétention de sûreté” s’il a été jugé, par un parterre d’experts, “toujours dangereux pour la société”. Cette disposition a été dans un premier temps invalidée, en partie, par le Conseil constitutionnel (ce qui vaudra tout de même audit Conseil une belle distinction). Pour illustrer ses propos, la CNCDH se penche sur le projet de loi du 5 novembre 2008 qui visait justement à «tirer les conséquences» de la censure partielle du Conseil constitutionnel.

 

SUITE...

 

 

http://numerolambda.wordpress.com/2010/04/26/avis-saignants-cncdh-methode-sarkozy/

Partager cet article
Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 11:55

jeudi 29 avril 2010

 

Par Monsieur Bernard

 

 

 

Radical et violent. C'est sans états d'âme que les autorités américaines ont décidé de mettre le feu à la marée noire qui menaçait leur pays. "Nous ne nous laisserons pas submerger et nous entrons dans une politique de la pollution zéro " a déclaré le porte-parole de la maison blanche, dans ce qui constitue un profond changement de philosophie.
SUITE...
http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2010/04/la-maree-noire-au-bucher.html

Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 23:44

Hold-up plusieurs fois signalé dans ce blog . Répétons , répétons - le encore !

 

 

Permalien : http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1401

Financement des retraites et de l’assurance maladie

120 à 170 milliards d’euros par an pompés par les profits sur les salaires : et l’on nous parle des "trous" de la protection sociale ?

Fakir fait les comptes

lundi 26 avril 2010, par Olivier Bonnet


L’excellent journal Fakir entre en guerre contre ce qu’il appelle Le hold-up tranquille des profits sur les salaires dans le partage de la valeur ajoutée : "Depuis 1983, l’Insee évalue à 9,3% du PIB les richesses qui ont glissé de la poche des salariés à celle des actionnaires. C’est une donnée clé, qui représente des centaines de milliards d’euros – ce que nous appelons un « hold-up tranquille » et qui permet de renverser le regard sur toutes les « réformes » en cours : retraites bien sûr, mais aussi Sécurité sociale, flexibilité, pouvoir d’achat.
SUITE...
http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1401

 

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 10:11
DEFENSE DE LA POLICE

 

Par Patrick Mignard

 


La Police, notre Police, est une fois encore calomniée,… et cette fois par une profession de la part de laquelle on aurait pu attendre plus de modération et de dignité… la profession d’avocat.
Profitant du prétexte fallacieux des « gardes à vue » cette profession s’en prend sournoisement à ce qui fonde la République dans ses valeurs et pratiques les plus sûres,… la Police.
Jetant une suspicion, tout ce qu’il y a d’illégitime, sur les représentants de l’ordre, les avocats souhaitent une présence plus importante de leur part dès la première heure de la garde à vue… On croit rêver ! Veut-on rabaisser la France au rang de l’Espagne, dans ce pays où cette disposition existe déjà ?
Les policiers sont fatigués et humiliés sur les propos tenus, en particulier par les avocats, sur les « gardes à vue », comme si celles-ci n’étaient pas une garantie pour les personnes arrêtées et donc sous protection de la police. En effet, les policiers en ont assez qu’on vienne leur donner des leçons sur leurs faits et gestes irréprochables.
D’ailleurs, le Syndicat policier « Synergie officiers » a fort justement souligné, à propos de l’attaque perfide des avocats qu’ils – les policiers - n’avaient pas « de leçons d'intégrité à recevoir de la part de commerciaux dont les compétences en matière pénale sont proportionnelles aux montants des honoraires perçus».
Comme chacun sait, ce sont les avocats – et ils ne s’en vantent pas - qui appliquent une « politique du chiffre », les policiers eux, totalement étranger à une telle politique, se contentant comme de bons et loyaux fonctionnaires à appliquer des procédures, uniquement servant l’intérêt public et établies par l’Etat républicain, n’hésitant pas à prendre des risques à l’égard des pouvoirs publics lorsque les droits des citoyens sont menacés.
Mais il y a plus grave. Introduire l’avocat dans les commissariats c’est accroître considérablement les risques d’incidents. On ne parle jamais de ces cas de bavures dans les cabinets d’avocats, de citoyens passés à tabac ou morts de manière suspecte, tombés de fenêtres ou ayant dégringolé – accidentellement ? - dans les escaliers. On ne parle jamais de ces conditions abjectes dans lesquelles sont reçus les citoyens dans des locaux dignes du Moyen Age. Veux-t-on donc transporter cette insécurité dans les commissariats de police, havre de paix, de confort et de sécurité pour les citoyens. Sans parler des avocats qui, au volant de leurs bolides – achetés avec l’argent de leurs clients – renversent les jeunes et nient leurs responsabilités. Et que dire de la chasse aux « sans papiers » organisées par des bandes d’avocats en robes, arrêtant, humiliant, séparant des familles entières au petit matin ?
On ne peut que comprendre ce corps d’élite – la Police - qui peut se prévaloir d’un passé sans tâche, aussi bien sous l’Occupation que pendant la guerre d’Algérie. Où étaient les avocats quand « on » arrêtait les Juifs en 1942 ou lorsque l’on massacrait les Algériens à Paris en 1961, alors que la police et la gendarmerie, sur le terrain – des photos et des documents l’attestent - risquaient leur vie pour sauver des vies et protéger les honnêtes citoyens ? Où étaient ces « commerciaux », avides d’argent et d’honneurs, vendus à des causes louches et infâmes, quand Police et Gendarmerie, donnaient une leçon de courage et d’abnégation dans la Défense des Droits de l’Homme et du Citoyen ?
L’avocat dans le commissariat c’est la réhabilitation officielle de la délinquance, c’est la négation du travail de la police, c’est l’assurance du règne de l’impunité. Le policier dans le commissariat c’est la garantie et le règne de la justice, de la vérité et du droit. D’ailleurs des policiers ne disent-t-ils pas « Avocat de voyous, donc voyous », faisant preuve par cette affirmation d’une pensée frappée du simple et sain bon sens ?. Le code de déontologie de la Police et l’affiche des la Déclaration des Droits de l’Homme dans les commissariats, ne sont-ils pas des garanties suffisantes ?
Une société sans avocats permettrait aux policiers d’avoir un action beaucoup plus efficace : arrêter, juger, condamner, exécuter…. A quoi bon se compliquer la vie, allonger les procédures et dépenser en pure perte l’argent public pour ce qui est de la justice et utiliser l’argent des voyous et mauvais citoyens pour leur défense ?
Non, mille fois non, la Police n’a à recevoir aucune leçon,… au contraire, elle doit être citée en exemple aux générations futures. L’extension de ses pouvoirs est une garantie de la paix publique comme l’expérience actuelle le démontre… Ne vit-on pas aujourd’hui – il suffit de lire la presse - avec de plus en plus de sécurité ?
La police c’est l’ordre,… l’avocat le chaos !
Circulez, y a rien à voir !
                               Avril 2010                                                              Patrick MIGNARD

 

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 10:03

Rémi Karcher, le cadre indélicat de La Poste qui voulait "exterminer" une partie de son personnel s’en prend à un blogueur  !
mardi 27 avril 2010 (10h05)

Rémi KARCHER, directeur de la Poste Paris Sud demandait l’extermination d’une partie de son personnel.

L’affaire est née d’un courriel en date du 5 mars dernier et envoyé l’ensemble des Directeurs de Vente des bureaux de poste du Sud de Paris (5è, 6è, 7è, 12è, 13è, 14è, 15è et 16è arrondissement), où ce directeur donnait des consignes et tient des propos d’une gravité extrême.

M. KARCHER exige l’ouverture de la “chasse sans quota” aux vendeurs, “jusqu’à épuisement (rapide) des espèces qui ne sont pas protégées” et “l’extermination des vendeurs à 0” .

Ce message, en appelait à un mode de management par la terreur, traduction de ce qui se passe, au quotidien sur le terrain dans les réorganisations inhumaines, avec des objectifs commerciaux irréalisables dont sont victimes les salariés de la Poste.

SUITE...

http://bellaciao.org/fr/spip.php?  

 

                    --------------------------------------

 

VOIR CHEZ CSP

 

 

http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2010/04/remi-karcher-ma-envoye-un-mot.html

 

 

 


Partager cet article
Repost0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 23:43
26/04/2010 à 07h51 (mise à jour à 08h46)
Vente d'armes au Pakistan:
la piste Balladur
RÉVÉLATION

Selon des documents inédits recueillis par «Libération», des intermédiaires proches des balladuriens ont perçu des commissions en 1995 lors d'un contrat de vente de sous-marins français au Pakistan.


Par GUILLAUME DASQUIÉ

A Paris, dans des appartements cossus des avenues Georges-Mandel et Henri-Martin, entre 1994 et 1995, deux intermédiaires libanais imposés par le pouvoir balladurien exercèrent d’amicales pressions pour capter des centaines de millions sur le contrat d’armement des sous-marins signé avec le Pakistan le 21 septembre 1994. Des éléments inédits recueillis par Libération (disponibles en version intégrale en kiosque ou sur notre zone payante) tendent à montrer que ces opérations suspectes s’inscrivaient dans le financement de la campagne présidentielle d’Édouard Balladur de 1995, alors qu’à cette époque Nicolas Sarkozy en était le porte-parole, et surtout qu’il dirigeait le ministère du Budget du gouvernement Balladur. La dimension pécuniaire des exportations de matériels de guerre étant soumis à l’agrément de ce ministère.

SUITE...

http://www.liberation.fr/politiques/0101632141-vente-d-armes-a-pakistan-la-piste-balladur

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 23:38

mardi 20 avril 2010


Par CSP


Je veux bien croire à toutes les sornettes possibles et imaginables, je veux bien admettre tout ce qu'on veut, y compris les trucs les plus aberrants, des thétans scientologues jusqu'au sex-appeal de Cécile Duflot en passant par la zone 51 et qu'Obama est manipulé par la pieuvre maçonnique, tout, absolument tout m'appraît plus crédible et digne de foi que l'antienne des dégénérés qui martèlent depuis trente ans que le libéralisme construit le bonheur de la population mondiale. On reste béat d'une sorte d'admiration mi-fascinée mi-révulsée devant une telle capacité de déni de la réalité la plus élémentaire, la plus immédiate, la plus clairement visible. À ce stade, on ne parle plus économie ou géopolitique, mais clairement de psychiatrie lourde. Au point par ailleurs qu'il est parfaitement inutile de tenter avoir la moindre discussion avec les derniers malades qui se réclament encore du néolibéralisme puisque parler avec des fous, c'est se mettre à leur niveau en considérant que ce qu'ils disent à une quelconque pertinence.
SUITE...

http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2010/04/se-faire-violence.html

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 20:55

Comment le Parlement

légalise le clientélisme

Hubert Martin

 

- Chroniqueur | Mardi 20 Avril 2010 à 14:01 |

Hubert Martin, haut fonctionnaire, explique comment le Parlement fait sauter en catimini ce qui reste de contrôles à l’action des élus locaux à travers un projet de société publique locale qui satisfera aussi bien Madelin qu'Emmanuelli.

 

Les révolutions les plus décisives sont souvent les plus discrètes.

Tel est le cas de la création en catimini par le Parlement  du statut de « société publique locale », qui constitue une révolution sans précédent du droit public local.

De quoi s’agit-Il ? Une « société publique locale » est une société de droit privé dont une ou plusieurs collectivités publiques sont propriétaires à 100 %. Cette forme juridique qui n’existait jusque là qu’en  matière d’aménagement, permettra désormais d’exploiter « des services publics à caractère industriel ou commercial ou toutes autres activités d’intérêt général. »

Proposition de loi votée une première fois par le Sénat le 4 juin 2009, à l’unanimité,  elle a ensuite été légèrement remaniée par l’Assemblée nationale le 23 mars 2010 et  devrait être définitivement adoptée par le Sénat le 22 mai prochain.
SUITE...

http://www.marianne2.fr/Comment-le-Parlement-legalise-le-clientelisme_a191969.html?com#comments




 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 22:54

l’arnaque constitutionnelle

 


Posté par calebirri

 

le 19 avril 2010

 


Lorsqu’on regarde la constitution, on est tout d’abord saisi par son apparente simplicité, voire par sa logique implacable. Tout semble couler de source, et la justesse des propositions paraît incontestable.
Pourtant, le lecteur peut rapidement tomber dans des méandres tortueux et infinis, s’il prend soin de vouloir tout comprendre.

Car si le texte de la constitution est assez court, concis et peut-être même limpide pour certains, un nombre non négligeable de points sont sujets à confusion, qui ont trait à la définition d’un principe dans ce qui est appelé « loi organique ». Et c’est justement là que tout se corse. Car les lois organiques sont modifiables par l’assemblée, ce qui constitue une forme d’adaptabilité de la constitution. Mais si ce principe est censé permettre une sorte de souplesse à cette dernière, elle concerne quand même certains points majeurs de notre démocratie, comme par exemple le mode de scrutin, ou les finances de l’Etat. Ce qui signifie que la constitution n’est pas intangible, et que certaines modifications des lois organiques peuvent transformer « légitimement » certains principes constitutionnels, pour peu qu’ils aient été validés par le conseil constitutionnel.

SUITE...

 

http://calebirri.unblog.fr/2010/04/19/l-arnaque-constitutionnelle/

 

 

 

""AIDES PUBLIQUES AUX PARTIS POLITIQUES EN 2009 "":

 

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=1DEB3575B6927771D4FBBA0969401982.tpdjo09v_3?cidTexte=JORFTEXT000020158354&dateTexte=20100120

 

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 20:56

dimanche 18 avril 2010


Par CSP

 


VIDEO A VOIR ++

 

 

(CSP) - Et toi, comment tu en es venu à militer au NPA ?

(R.) - Ben j'étais à la Ligue avant, comme toi, et à la base, c'était pas évident parce que ma famille est quand même assez à droite.

- Mouais mais bon, la mienne aussi, donc finalement, hein.


SUITE...

 

 

http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2010/04/histoire-vraie.html

Partager cet article
Repost0