Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 21:17
http://www.lepost.fr/article/2008/03/09/1113083_municipales-a-metz-gros-largement-en-tete.html

Municipales à Metz: Gros largement en tête
Par Emeric Groupe LORRAINE , le 09/03/2008
Dominique Gros y a cru, il l'a fait. Mais ce n'est que le premier tour. Il arrive en effet en tête avec 34%, suivi par le maire sortant Jean-Marie Rausch à 24%, Marie-Jo Zimmermann à 16% et Nathalie Griesbeck à 14%.

L'issue du deuxième tour se joue aujourd'hui. Le désavantage de Dominique Gros est d'être isolé dans une ville qui a toujours voté à droite. Son avantage c'est justement d'être le seul représentant de la gauche alors que la droite est divisée en trois listes: celles du maire sortant Jean-Marie Rausch, celle de Nathalie Griesbeck (MoDem) et cellede Marie-Jo Zimmermann (UMP). En un mot, le maire de Metz sera celui qui profitera au mieux du jeu des alliances.

SUITE...
Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 12:39




Blog Belge






http://www.lesdoigtsdanslacrise.info/index.php?post/2008/02/29/Francois-Leotard



François Léotard en prophète du "retour de la lutte des classes". C'est contagieux, docteur ?

Par Luc Delval le vendredi 29 février 2008, 10:46


Qui eut cru que l'avis de François Léotard, à propos de quoi que ce soit, puisse encore nous intéresser ? Des frères Léotard, François - ancien Ministre de la culture (aussi nul qu'a pu l'être chez nous Richard Miller, c'est dire !) de Jacques Chirac, et Ministre de la défense de Balladur - n'était pas, loin s'en faut, le plus intéressant, ni le plus attachant. Voir en lui un prophète - et pourquoi pas un messie ? (sans majuscule quand même, faut pas trop pousser) - était inimaginable.

Et voilà qu'il publie un violent pamphlet contre Sarkozy [1] qui, dit-il, conduit la France "droit dans le mur". Et on a soudain l'impression que des fragments de vérité se cachent dans les replis de son tardif repentir (puisqu'il a voté pour Sarkozy), dont il importe peut-être de tirer quelques leçons.

 

SUITE...



Partager cet article
Repost0
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 09:51
http://www.scenesetcines.fr/index.php?id=127&tx_ttnews%5Btt_news%5D=624&tx_ttnews%5BbackPid%5D=1&cHash=4d681dc0bb


De Tocqueville à la démocratie : Etienne Chouard



Interview réalisé par Martine Gouiran pour Scènes et Cinés- Février 2008


21.02.08

Les Tourments d'Alexis de Tocqueville seront présentés sur scène, l'éclairage d'Etienne Chouard se fera, en prélude, dans les coulisses du Théâtre de l'Olivier.

Les feux de l'actualité se sont braqués sur Etienne Chouard en 2005. Le Traité Constitutionnel sur l'Europe a bouleversé son quotidien, l'a immergé dans l'histoire des institutions et de la démocratie, l'a précipité dans les textes fondateurs, dans d'innombrables pages ... Son site internet est devenu une référence, tant par sa consultation que par la richesse de son contenu. Il est toujours un immense espace de débat pour une constitution honnête écrite par des députés constituants désintéressés.

Rencontre avec un citoyen qui sort de l'ombre en appelant au débat public, avec un professeur d'informatique qui se plonge dans les textes et veut faire entendre la voix de tous et de chacun... avec un scrupuleux lecteur qui utilise le Web pour alerter et réveiller les acteurs de la vie de la cité... Rendez-vous avec un internaute qui ose échanger, diffuser, combattre et en appeler à la responsabilité, avec un homme qui ne peut rester sans rien faire connaissant les dangers, les abus de pouvoirs... Aucun éclat dans la voix. Le propos est argumenté, clair... on sent quelques pointes de découragement mais la passion et la conviction se lisent dans ses paroles comme dans ses écrits.
SUITE...



Partager cet article
Repost0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 21:40
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article6064


22 février 2008
Sur Fidel Castro
FORT José
 

Rarement un révolutionnaire, un homme d’Etat aura provoqué autant de réactions aussi passionnées que Fidel Castro. Certains l’ont adoré avant de le brûler sur la place publique, d’autres ont d’abord pris leurs distances avant de se rapprocher de ce personnage hors du commun. Fidel Castro n’a pas de pareil. Il est « Fidel » ou le « Comandante » pour les Cubains et les latino-américains, pas le « leader maximo », une formule ânonnée par les adeptes européo-étatsuniens du raccourci facile.

Le jeune Fidel, fils d’un aisé propriétaire terrien, né il y a 81 ans à Biran dans la province de Holguin, n’affiche pas au départ le profil d’un futur révolutionnaire. Un de ses compagnons, Alfredo Guevara, fils d’immigrés andalous et légendaire inspirateur du cinéma cubain, dira de lui : « Ou c’est un nouveau José Marti (le héros de l’indépendance), ou ce sera le pire des gangsters ». Premier coup d’éclat : l’attaque de la caserne Moncada, le 26 juillet 1953. Un échec. Arrêté et condamné à 15 ans de prison, Fidel rédige « l’Histoire m’acquittera », un plaidoyer expliquant son action et se projetant sur l’avenir de son pays. Libéré en 1955, il s’exile avec son frère Raul au Mexique. Plusieurs opposants à la dictature de Batista rejoignent Fidel. Parmi eux, un jeune médecin argentin, Ernesto Rafael Guevara de la Serna.


Partager cet article
Repost0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 22:43





http://www.politis.fr/La-democratie-en-peril,3025.html


La démocratie en péril


PAR Bernard Langlois


jeudi 21 février 2008
 

Le titre, sur toute la une de Libération, interpelle. Vous me direz qu’il est fait pour ça. « Ces intellos qui rejettent la démocratie », foutre, doit y avoir péril en la demeure !

Vu de plus près, quand on déchiffre le surtitre, on s’aperçoit qu’il n’est question que de « démocratie électorale » [1], c’est déjà moins grave, l’expression démocratique ne se réduisant pas, et c’est heureux, à la seule fréquentation des urnes. Quant aux « philosophes » qui la « mettent en cause », Libé n’en a trouvé que deux à se mettre sous la dent : Badiou, vénérable maoïste non repenti (spécimen rare), qui professe depuis des lustres àVincennes-Paris-VIII et Normale en toute quiétude et publie des oeuvres difficiles en toute discrétion ; et Zizek, philosophe et psychanalyste (lacanien) slovène, essayiste protéiforme et conférencier polyglotte volontiers provocateur, qui fait un tabac sur quelques campus américains et, depuis quelques années, dans quelques cercles restreints de l’intelligentsia française [2] : deux agitateurs d’idées, de talent, certes, mais à l’audience limitée, suffiraient donc à ébranler le système ? Allons donc ! On se sentait un peu en panne de sujet, à Libé, ce week-end ? Il fallait bien un édito du patron pour tenter de justifier cet alarmisme. Sous le titre « Égarement », Laurent Joffrin, qui n’est pas du genre à se perdre, s’appuie sur le « succès inattendu » du dernier essai d’Alain Badiou (20000exemplaires, ce n’est tout de même pas Millenium, et il est permis de penser que ce résultat doit beaucoup à son titre, Sarkozy fait vendre...) et sur les murmures flatteurs qui accompagnent chaque nouvel opus de Slavoj Zizek (qualifié d’« ogre mangeur d’humanistes bêlants ») pour dénoncer le « parfum rance de sacristie marxiste » et « la douteuse indulgence pour la violence politique » que dégagerait « leur éloge de la radicalité. » (Es-tu sûr, Laurent, qu’ils ne seraient pas aussi un peu antisémites sur les bords ?).

SUITE...


« M. (Mme) le (la) député(e), vous souhaitiez un référendum sur le traité de Lisbonne. Pour l’obtenir, votre stratégie fut de vous abstenir lors du vote du congrès de Versailles. En tant que représentant(e) du peuple, vous êtes un modèle pour le simple citoyen que je suis. J’adopterai donc votre logique aux élections municipales. Pour obtenir votre réélection à X., je m’abstiendrai et demanderai à tous mes amis de s’abstenir. Sincères salutations démocratiques. »
SUITE...
Partager cet article
Repost0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 23:02
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2007-12-04%2012:24:57&log=articles

Venezuela : Une défaite peut apprendre davantage que dix victoires
Michel Collon  
 
Le bilan complet de cette défaite ne pourra être établi que par Chavez et les Vénézuéliens. Une défaite peut apprendre davantage que dix victoires. Mais analyse et examen de conscience prendront forcément du temps. Cependant, vu que les médias internationaux continuent à désinformer, indiquer déjà quelques points de repère sera utile pour ne pas se laisser manipuler.
 
1. On n’a pas voté pour ou contre « Chavez président à vie ». Ca, c’est un mythe fabriqué par les médias internationaux pour diaboliser. Si demain, il y avait une élection présidentielle, Chavez gagnerait à nouveau. La toute grande majorité des pauvres et des gens du peuple lui sont reconnaissants d’employer l’argent du pétrole non plus pour enrichir les multinationales et l’élite vénézuélienne, mais pour les sortir de la pauvreté, leur apporter des soins de santé, l’éducation et la formation, à manger. Et la dignité face à l’Empire.

2. L’Empire, justement, est intervenu avec tous ses moyens dans la campagne. Ford, General Motors, DaimlerChrysler, Bridgestone Firestone, Goodyear, Alcoa, Shell, Pfizer, Dupont, Cargill, Coca-Cola, Kraft, Novartis, Unilever, Heinz, Johnson & Johnson, Citibank, Colgate Palmolive, DHL et Owens Illinois ont apporté huit millions de dollars pour distribuer des tracts du genre « Si vous êtes une Mère, VOUS PERDREZ. Vous perdrez votre maison, votre famille, vos enfants (les enfants appartiendront à l’Etat) ! Des tracts spécifiques visaient les paysans, les étudiants, les petits patrons, etc. Méthodes déjà employées pour faire paniquer les Chiliens en 1973 et préparer l’écrasement d’Allende et la dictature de Pinochet.
SUITE...
Partager cet article
Repost0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 01:14





http://blog.emceebeulogue.fr/post/2008/02/18/La-cour-des-Miracles-du-roi-Petiot



La cour des Miracles du roi Petiot.
Par emcee le lundi 18 février 2008, 21:02 - 


Europe, Justice, Santé, Environnement, Education, Logement, Immigration, tout est passé au broyeur. Bilan.

On nous avait promis de tout changer, de tout "moderniser", d'aller vite parce que la France, au bord du gouffre, ne "pouvait plus continuer comme ça", de réformer au pas de charge toutes ces institutions archaïques qui bloquaient le progrès, de mettre la France au travail, de travailler plus pour gagner plus, de virer les bougnoules, et tous ces engagements alléchants qui ont poussé 53% des votants aux présidentielles à communier dans un bel enthousiasme. Le nouveau président ne nous mentirait pas, ne nous trahirait pas. Il disait ce qu'il ferait, et ferait ce qu'il avait dit.
C'est ce qu'il disait sans doute au Fou…t's, le soir même de son élection à ses amis triés sur le volet.
Ou ce à quoi il pensait sur le yacht qu'on lui avait gentiment prêté pour souffler un peu et pour "habiter la fonction
".
SUITE...
Partager cet article
Repost0
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 23:43
http://vivelefeu.blog.20minutes.fr/archive/2008/02/18/les-petits-metiers-du-journalisme-rin-tin-tin-a-villiers-le.html


18.02.2008
Les Petits Métiers Du Journalisme: Rin Tin Tin A Villiers-Le-Bel

Par
Sébastien Fontenelle

Je te le dis franchement: je trouve injuste, et même un peu dégueulasse, de prétendre, comme font certains communistes revanchards (je pense notamment à Sergueï Vissarionovitch Halimi), que les journaleux sont des "chiens de garde".

Pourquoi injuste?

Parce que la profession compte, aussi, quelques chiens policiers, merveilles de dressage, qui accourent, frétillant de la queue, sitôt que leur(s) petit(s) maître(s) les sifflent.

Ainsi de la descente effectuée ce matin, sur le Val d'Oise, par un millier (!) de flics: ces courageux fonctionnaires étaient, nous dit-on, flanqués d'une meute à stylos, micros et caméras.

SUITE...


Partager cet article
Repost0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 22:18
Article signalé par Etienne Chouard




http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1669



Le patronat veut s’affranchir du Programme de la Résistance
8 février 2008

Le Programme de la Résistance, rédigé en 1944 par le CNR et repris dans le préambule de la Constitution de 1946, a établi les fondements du modèle économique et social français de l’après guerre, celui des « trentes glorieuses. » Ce texte déplait profondément au patronnat qui aimerait bien le voir disparaitre de la Constitution. Jean-Luc Porquet, pour le Canard Enchaîné, épingle Charles Beigbeder, qui vient de repartir à l’attaque dans le JDD contre ce vestige insupportable des « jours heureux. »


Partager cet article
Repost0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 22:03
http://www.superno.com/blog/?p=256


La maison brûle, mais tout le monde regarde!


Par SUPERNO

Après un week-end complet sans Internet, sans radio, sans télé, sans journal (une concession à SuperNonotte!) à jouer le provincial à Paris, je reprends le collier. Et la première nouvelle entendue ce matin, c’est que la Sarkozie est à feu et à sang !

Il se trouve que je suis passé, par le plus grand des hasards (Je jure que je ne suis pour rien dans l’affaire Martinon !), à Neuilly ce dimanche. J’ai arpenté quelques rues proches du jardin d’acclimatation, (ce joli petit parc, exploité par une filiale de LVMH, où les enfants de riches viennent s’amuser sans risque de croiser les enfants de pauvres…), et pour un bouseux Lorrain, c’est l’occasion d’un émerveillement : l’expression “ghetto de riches” est tout sauf un cliché usurpé. Somptueuses villas protégés par de hauts murs, caméras, gardes du corps, rues privées… Profusion de Porsche, Mercedes, Hummer… On se croirait dans un parking de la direction d’une banque Luxembourgeoise ! Clotile Dumetz, dans sa revue de presse matinale sur France Inter, parlait d’un marché où “le prix des clémentines aurait permis de renflouer la Société Générale”… Il faut bien nourrir les milliardaires du cru, les Bettencourt, les Bouygues… Sans oublier une bonne partie du show-biz et… Dominique Strauss Kahn…

SUITE...


Partager cet article
Repost0