Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 13:26

 

http://www.youtube.com/watch?v=DWlGMTcnGK0

Marie-France Garaud

***************************************************************

 

http://www.dailymotion.com/video/xun4p0_gerard-filoche-congres-de-toulouse_news

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 10:31
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 23:11

Communiqué de presse

 

Démission collective à EELV Metz

 

 

 

 

 

Onze militants EELV Metz viennent de démissionner du mouvement. Parmi eux, 5 membres du conseil politique régional, 6 candidats aux dernières élections cantonales et législatives, une porte-parole régionale et un co-secrétaire régional. Avec cette démission en bloc, EELV Lorraine vient de perdre plus de 10% de ses adhérents. S’y ajoute toutes les personnes qui, écœurées, ont préféré partir en silence. Si cette vague messine de départs est motivée par des raisons locales, elle s’inscrit dans un mouvement national. EELV a perdu 50% de ses adhérents et 80% de ses coopérateurs en une année. La stratégie nationale a consisté à sacrifier la base militante et ses convictions pour 2 postes ministériels et 18 députés. C’est ce qu’on appelle faire de la politique, il paraît…

 

 

 

En Moselle, un conflit départemental a accentué encore un peu plus la débandade nationale. Pris en permanence en étau entre des associations et des citoyens qui ne comprennent pas les choix des élus EELV et ces derniers qui agissent sans jamais aucune concertation avec la base, les militants ont eu l’impression d’être les dindons d’une farce qui n’a que trop duré. Désormais les élus régneront en maître… sur un champ de ruines, comme au bon vieux temps des Verts. Leur légitimité ne risque plus d’être contestée par les derniers adhérents qui restent. Ils n’auront plus besoin de négocier avec les instances nationales pour faire annuler les décisions des AG locales en matière d’investiture. Ils ne seront plus inquiétés quand ils doivent plusieurs milliers d’euros d’indemnités à leur mouvement.

 

 

 

L’aventure politique s’arrêtent-elles là pour les démissionnaires. Certainement pas ! RDV à la rentrée, avec les élections municipales en ligne de mire…

 

 

 

--

 

 

 

- Sophie Reimeringer, adhérente EELV, membre du BER, candidate aux dernières élections législatives

 

- Claudine Urruty, adhérente EELV, candidate aux dernières élections législatives

 

- Matthieu Gatipon-Bachette, adhérent EELV, candidat aux dernières élections cantonales, membre du CPR

 

- Stéphane Aurouseau, adhérent EELV, co-secrétaire régional, candidat aux dernières élections cantonales

 

- Bryan Welter, adhérent EELV, membre du CPR

 

- Jean-Luc Pluchon, adhérent EELV

 

- Vincent Morel, adhérent EELV

 

- François Urruty, adhérent EELV, conseiller fédéral, membre du CPR

 

- Sandra Manduzio, adhérente EELV

 

- Maxims Pelletier, adhérent EELV, candidat aux dernières élections législatives

 

- Yves Entenich, adhérents EELV, candidat aux dernières élections législatives

 

 

 

Bonjour,

 

Nous démissionnons de nos responsabilités au sein d’EELV et demandons notre radiation du registre des adhérents.

 

Nous avons la conviction qu’EELV ne sera pas le lieu possible d’un renouveau des pratiques politiques.

 

Nous avons, pour notre part, suffisamment perdu de temps en combats internes stériles.

 

Pour plusieurs d’entre nous, le combat politique ne s’arrête pas là. En fait, il va peut-être enfin commencer…

 

Cordialement

 

Sophie R. – Claudine U. – Matthieu GB. – Stéphane A. – Bryan W. – Jean-Luc P. – Vincent M. – François U. – Sandra M. – Maxims P. – Yves Entenich

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 12:15
la Russie et la Chine en ligne de mire de l’administration Obama
Le monde peut-il survivre
à l’arrogance de Washington ?

 

 

 


 

Paul CRAIG ROBERTS

LGS : Après un ancien président des Etats-Unis qui accuse Obama d’être un assassin, voici un ancien ministre de Reagan qui traite le gouvernement US de psychopathe. Pendant ce temps, la presse française nous informe à sa manière sur... quoi déjà ?

 

 

SUITE...

 

http://www.legrandsoir.info/le-monde-peut-il-survivre-a-l-arrogance-de-washington.html


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES et, entre autres, celui de EMCEE, que je copie-colle ici :

04/07/2012 à 23:15, par emcee

Je pense au contraire que "presstitué" est tout à fait clair en français également. J’aurais peut-être mis un "e" à "press" pour faire plus "français", mais c’est un détail infinitésimal. Il est suffisamment rare de ne pas avoir à traduire par une périphrase là où l’anglais est concis, voire à devoir garder l’expression telle quelle dans la langue d’origine, faute de mieux, qu’on ne peut que se réjouir qu’il y ait un équivalent possible et dont le sens soit évident dans la langue d’arrivée.

La traduction est un exercice périlleux et casse-tête, et nul n’est à l’abri d’erreurs, mais là, je ne vois pas de meilleure solution.
Oui, Paul Craig Roberts qui attaque les gouvernements US actuels, après avoir fait partie du gouvernement Reagan (et qui en vante toujours les mérites) semble oublier que le processus actuel (en particulier, en politique économique) a été enclenché par le même Reagan, qui était, d’ailleurs, complètement sous influence (ici, son chef de cabinet, ancien PDG de Meryll Lynch, lui ordonne d"’"accélérer"), et comme Bush, par ex, la marionnette fruste et faussement candide du complexe militaro-industriel.
C’est Reagan, d’ailleurs, qui, entre autres, a le premier fait bombarder la Libye et qui (avec son gouvernement) a armé l’Iran et l’Irak lors de la guerre entre ces deux pays.

Cela dit, rien à voir avec ce qui se passe depuis. Et l’indignation de P.C Roberts est tout à fait compréhensible et ses explications bien documentées.
Je n’ajouterai donc rien sur le fond, qui a été dûment commenté.

Je voudrais toutefois signaler que, si on remonte à la création des US, il est inexact de présenter les Etats-Unis comme une entité surgie du néant qui aurait inventé l’impérialisme, le colonialisme, la religion et le génocide. Ils ont été créés par les immigrés venus de pays européens, en particulier des Britanniques et des Français, dont les pays jouaient des coudes bien avant cela pour conquérir de nouveaux territoires sur tous les continents – toujours au nom de la religion ou de la "civilisation", d’ailleurs – et qui laissaient de nombreux cadavres derrière eux.
D’autre part, les Etats-Unis ne seraient jamais parvenus à leur statut actuel sans la complicité des pays européens. C’est donc l’œuvre collective librement consentie d’une association de malfaiteurs, et non pas le seul fait des US. Ce qui n’excuse pas ces derniers, évidemment, mais les remet un peu en contexte.

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 11:03

Quand les masques tombent...

au pied du mur !

 


4 juillet : Il me semble qu'un certain nombre de questions Dracula, (car elles craignent la lumière... comme dit joliment G. Filoche !), sont devenues un peu moins invisibles, ce vendredi 30 juin:

En effet, juste après le sommet européen, nous avons eu l'annonce élyséenne, hélas prévisible, qu'après quelques gesticulations sans la moindre portée pratique, le Président, le PS, et leurs satellites allaient profiter de leur majorité écrasante pour... "s'écraser" !

SUITE...

http://www.france-alter.info/reniement.htm

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 06:27

LA JUNGLE

 

 

De même que le sang attire et rend fou les requins et les fauves, l’argent, les privilèges et la notoriété, rendent fous les politiciens, les rendant capables des pires infamies, trahisons, renoncement,… et cela dans tous les camps susceptibles d’accéder au pouvoir.

 

Au vu des comportements de la classe politique il faut avoir l’estomac bien accroché pour ne pas avoir envie de vomir… et je ne parle pas de voter.

 

Entre « parachutages », exclusions et dissidences quelle que soit la formation – qui a des chances d’avoir des élus – le spectacle est affligeant d’indécence et de bêtise.

 

 

LE BAL DES ARRIVISTES ET DES MEDIOCRES

 

 

La préparation des élections législatives donne un spectacle digne du « bal des vampires »… Tous les coups sont permis, et sous les sourires hypocrites réservés aux médias, les coups bas se multiplient, les déclarations assassines, les ambitions plus ou moins affublées d’oripeaux démocratiques, sociaux et humanistes se déversent dans un marigot répugnant de prétentions illégitimes.

 

Avez-vous entendu parler à propos de conflit dans un même camp de divergences programmatiques importantes ? De questions d’éthique qui feraient problèmes ? De désaccords sur des mesures essentielles à prendre ? Non bien sûr ! Tous cela est secondaire au regard des ambitions personnelles.

 

Par contre, écoutez bien, c’est souvent en subliminal, vous n’entendez que récrimination, trahison, ambition, félonie, indiscipline, chasse gardée, place réservée, promise, tradition familiale (népotisme « démocratique »),…

 

Et le Front National n’est pas le dernier agir de la sorte, lui qui renifle l’odeur enivrante de plus en plus forte du pouvoir, écume les bas fonds de la fange de ses partisans les moins scrupuleux pour se lancer dans une arène qu’il n’a de cesse de dénoncer au nom d’une éthique qui lui est totalement étrangère,… l’Histoire l’a mainte fois démontré.

 

Bien sûr, les bon esprits et les « républicains » bon teint vont rétorquer, « ils ne sont pas tous pareils », « ce sont des exceptions » !... Peut-être, mais ce sont ces exceptions qui définissent la règle générale. La voracité à l’égard du pouvoir, des privilèges et de la notoriété, rythme ce que l’on nous vend comme du « fonctionnement démocratique ». Ce ne sont pas les « petits candidats » qui font problème, mais les grands prédateurs (et leurs laquais), qui squattent le pouvoir… les premiers ne sont que les cautions démocratiques des seconds.

 

Le carburant de fonctionnement des moteurs des partis politiques ne sont ni les idées, ni les projets, encore moins l’éthique – ça se saurait depuis le temps ! – mais l’ambition.

 

 

LES PARTIS, SYNDICATS D’INTERET

 

 

Le drame dans cette affaire, ce sont les partis. Les partis politiques qui ne sont pas à leur place, qui usurpent des fonctions et qui finalement confisquent la démocratie, la vraie, pas celle qu’ils fabriquent, dans leurs orgies bureaucratiques, pour leurs propres intérêts, mais celle qui consisterait à avoir comme seul objectif, les intérêts de la population.

 

Qu’il existe des groupes, des associations, brefs des partis qui regroupent des individus en fonction de leurs opinions communes, ceci est parfaitement sain sur un plan politique. Que ces mêmes partis participent, incitent, aident, favorisent la réflexion citoyenne, ceci est encore plus sains sur le plan politique.

 

Mais que ces mêmes partis confisquent le pouvoir,au nom,… au nom de quoi d’ailleurs ?  Ceci est extrêmement dommageable sur le plan politique et détruit à terme – ce que nous vivons aujourd’hui – l’essence même de la citoyenneté.

 

Instrument de pouvoir et instrument d’accès au pouvoir, le parti politique change sa vraie nature. D’un lieu de réflexion, il devient un moyen de promotion sociale, et entraîne dans son sillage toute une faune d’arrivistes, d’incompétents, de médiocres qui fondent leur légitimité sur la veulerie, l’obéissance et les courbettes aux chefs… Des noms ? Il suffit de regarder la télévision.

 

Toute cette fange qui se bouscule au portillon du pouvoir, est souvent prête à changer d’étiquette si son ambition n’est pas satisfaite… des noms ? A utiliser n’importe quel argument pour justifier son maintien… des noms ? ou pour prendre la place d’un autre… des noms ?

 

Les décisions bureaucratiques, généralement prises à Paris, sont imposées aux subordonnés qui doivent céder au nom des intérêts supérieurs du parti. L’exclusion, forme d’excommunication, frappe les indisciplinés.

 

 

ET LE PEUPLE DANS TOUT CA ?

 

 

Tout ces gens là, évidemment s’en foutent,… il ne constitue qu’une masse de manœuvre pour réaliser les ambitions personnelles et faire perdurer un système qui les engraisse (voir leurs revenus, leurs privilèges, leurs avantages en nature,…).

 

Il est d’autant moins bien considéré que systématiquement il renomme les mêmes individus qui le grugent. Quel crédit peut avoir le peuple pour ces ambitieux quand ils savent que l’on peut le manipuler, lui mentir, lui raconter n’importe quoi… et que généralement il le croit.

 

Ce système pervers, dit démocratique, et on le voit en Grèce, en Espagne et à peu prés dans toutes les « grandes dites démocraties », a réduit le peuple à une masse  ballottée par des mystificateurs qui, sans scrupules, promettent des choses dont on sait qu’ils ne les tiendront pas. Les candidats parlent d’ailleurs, sans ambiguïté, de « leurs électeurs » comme de leur cheptel. Et ils savent qu’effectivement ils sont de fait « captifs », par leur culture, leurs habitudes, leurs croyances, leurs ignorances. Les changements majoritaires de couleurs ne se font qu’à la marge, sans rationalité, où la séduction et la démagogie, voire l’intérêt personnel, l’emportent sur la réflexion.

 

La « peur du vide » qui habite le peuple, consciencieusement entretenue par les politiciens, incite les plus réticents à faire le pas et à aller donner leurs suffrages à celles et ceux qui en ont absolument besoin pour exister et réaliser leurs ambitions. Ils qualifient pompeusement cela de « devoir citoyen », et ils se forgent ainsi une « légitimité » qui excusera toutes les trahisons et dérapages.

 

 

Enfin le peuple croit que ces élus dirigent les affaires du pays,… ce qui est faux. 80% de la législation échappe aux députés,… quand on leur demande des comptes ils n’ont qu’un seul mot : c’est Bruxelles ! où là aussi ils font leurs choux gras. Les marchés financiers auxquels ils sont intégralement soumis et la puissance des lobbys, qui souvent les arrosent, constituent le véritable pouvoir.

 

La mystification est complète et renforcée par un discours tant hypocrite que larmoyant quand ils évoquent « celles et ceux qui sont morts/es pour le droit de vote » … comme s’ils étaient morts pour que des profiteurs puissent se gaver en toute impunité et mènent depuis un siècle et demi les peuples à la catastrophe.

 

 

Ainsi va le vaisseau bancal de la citoyenneté, naviguant sur une mer de promesses et poussé par le vent de l’espoir. L’équipage est sûr de son impunité et sait quitter le navire en cas de catastrophe. Que crèvent les passagers !

 

 

 

Tant que ce système pervers continuera, nous continuerons à aller vers la catastrophe… la montée de l’extrême droite en est un indicateur. Une fois au 20e siècle ce système nous y a conduit,… on n’en a tiré aucune leçon,… on recommence les mêmes erreurs que par le passé.

 

Les mois qui viennent vont nous le démonter… demandez dès à présent aux Grecs, demander demain au Espagnols ! Notre tour va venir et on sera tous surpris !

 

 

Juin 2012                                                               Patrick MIGNARD

 

A voir également :

 

« PEUT-ON AVOIR CONFIANCE DANS LES HOMMES/FEMMES POLITIQUES ? »

 

« LA «FAUSSE DEMOCRATIE» DES PARTIS POLITIQUES »

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 21:19
Article intéressant, signalé par un ami J.R.
Le grand entretien 31/03/2012 à 17h32

Emmanuel Terray :


être de droite, c’est avoir peur

 


 

Mathieu Deslandes | Journaliste

 

 

L’anthropologue Emmanuel Terray, qui signe « Penser à droite », a enquêté sur la tribu dont les valeurs triomphent depuis plus de trente ans.

 

SUITE...

 

 

http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/03/31/emmanuel-terray-etre-de-droite-cest-avoir-peur-230692

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 16:36
Pour voter en toute connaissance de cause
Qu’a voté votre député ?

 

 


Par Grégoire Souchay, L’équipe de Fakir, 14/05/2012


Qu’a voté votre député ?
Cliquez sur l’icône pour télécharger le tableau

 

 

SUITE...

 

 

 

http://www.fakirpresse.info/Qu-a-vote-votre-depute.html

 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 12:08

Les partis politiques

ou les fabriques du prêt-à-penser

 


Les partis politiques sont dans notre système actuel une clef de voûte incontournable. Pour s’assurer que cela soit, on a été jusqu’à l’inscrire dans la Constitution du 4 octobre 1958 :

 

SUITE...

http://jeffrenault.wordpress.com/2012/05/11/les-partis-politiques-ou-les-fabriques-du-pret-a-penser/

Partager cet article
Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 00:13

13/05/2012

Sombres présages

 

Par SuperNo

 

 

Nous sommes dans une période étrange. La présidentielle est à peine finie, le nouveau président pas encore en place, le gouvernement toujours inconnu, et la campagne des législatives qui commence déjà.

 

SUITE...

 

 

http://www.superno.com/blog/2012/05/sombres-presages/

 

Partager cet article
Repost0