Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • THE SUN SHINES,THE SKY IS BLUE
  • : Blog de liens divers . Quelques commentaires de temps en temps .
  • Contact

  • turandot

L'eau est à tous

550239 440438599350624 1748426065 n

Recherche

Je soutiens

29maieu-80-15v2.pngnddl-non.png

Archives

SAEZ

LIENS AMIS

http://turandot.over-blog.net/tag/LIENS%20AMIS%20DANS%20LE%20DESORDRE/

28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 18:09

Signalé par Touchatout , merci à lui !

Florent Pagny chante avec son cul


La rédaction,

 

 

dimanche 28 novembre 2010 -

 

 

Bientôt 65 ans que la culture française se cherchait un digne héritier au grand Josef Pujol, parvenu à un tel degré de maîtrise de son anatomie méridionale qu’il pouvait jouer Au clair de la lune à la demande.


SUITE...


http://bravepatrie.com/culture/florent-pagny-chante-avec-son-cul,791?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+bravepatrie%2Farticles+%28Brave+Patrie%29

Repost 0
Published by turandot - dans pas classe
commenter cet article
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 13:49

François Pérol, toute honte bue

Pris la main dans le sac par Mediapart, il les accable de procès

samedi 9 mai 2009, par Olivier Bonnet



Nous sommes en 2002. François Pérol est alors directeur adjoint de cabinet de Francis Mer au ministère de l'Économie. Poste qu'il conserve ensuite après le changement de titulaire du portefeuille, ce dernier se nommant désormais Nicolas Sarkozy. Jusqu'en 2004, il travaille à ce titre sur le dossier de la banque d'investissement Ixis, qui voit la Caisse des dépôts et consignations et les Caisses d'épargne s'écharper. "Le 22 décembre 2004, la Commission de déontologie l'autorise à quitter Bercy pour rejoindre la banque Rothschild, mais à la condition qu'il ne s'occupe pas dans les trois années suivantes des dossiers dont il a eu à connaître dans le passé. Autrement dit, qu'il ne s'occupe pas notamment des dossiers Caisses d'épargne et Ixis, durant les années 2005, 2006, et 2007", rappelle Mediapart, le journal en ligne créé par Edwy Plénel. Or Pérol passe outre cette interdiction puisqu' "il devient en 2006 le banquier conseil des Banques populaires, en vue de créer une filiale commune avec les Caisses d'épargne, mariant leurs banques d'investissement respectives, Natexis (filiale des Banques populaires) et Ixis (filiale des Caisses d'épargne), pour donner naissance à une nouvelle entité... Natixis."
SUITE...
http://www.plumedepresse.com/spip.php?article1128

Repost 0
Published by turandot - dans pas classe
commenter cet article
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 16:41

Qui est Paul Volcker ?

 Obama choisit

un ennemi

 de longue date

de la classe ouvrière

Par Patrick Martin
4 décembre 2008


Le président élu Barack Obama a annoncé mercredi la nomination de l'ancien président de la Réserve fédérale (Fed) Paul Volcker à la tête du comité de Conseil économique de la Maison-Blanche pour superviser la politique de stabilisation des marchés financiers du nouveau gouvernement. Le choix de Volcker, âgé de 81 ans, place aux côtés du nouveau président un ennemi invétéré de la classe ouvrière et démontre le caractère de classe du gouvernement droitier qu'Obama est en train de former.

Au cours de la semaine, Obama a sélectionné l'ensemble de son équipe : Timothy Geithner, l'actuel président de la Réserve fédérale de New York qui deviendra secrétaire au Trésor ; Lawrence Summers, l'ancien ministre des Finances de Clinton, qui prendra la tête du Conseil économique national, le chef du groupe à la Maison-Blanche pour la coordination de la politique économique ; et Peter Orszag qui deviendra le directeur du Bureau de la Gestion et du Budget. Summers, Geithner et Orszag sont tous des protégés de Robert Rubin, l'ancien secrétaire au Trésor de Clinton, ancien PDG de Goldman Sachs et actuellement le directeur et vice-président de Citigroup


SUITE...

http://www.wsws.org/francais/News/2008/dec08/volc-d04.shtml

Repost 0
Published by turandot - dans pas classe
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 21:45

lundi 3 novembre 2008


Le gouvernement avance

l'âge de la mort à 70 ans


Par Monsieur Bernard

"Il fallait bien trouver une solution. Laisser se creuser les déficits, hypothéquer l'avenir de nos enfants, ça n'était plus acceptable. Il fallait sauver les retraites. Et tant pis si cela bouscule quelques petits corporatismes". Ainsi réagissait Xavier Bertand devant le tollé provoqué par l'amendement avançant l'âge de la mort à 70 ans. Le président de la République lui-même est monté au créneau pour défendre la réforme de son ministre : "Il s'agissait de faire preuve d'audace et d'imagination. Autant de valeurs que la gauche a perdu depuis longtemps.(...)C'est quand même formidable. Il va bien falloir réformer ce pays. Que la gauche me dise comment faire pour sauver les retraites et la sécurité sociale auxquelles les français sont très attachés. Augmenter les cotisations? Pour plomber encore plus la compétitivité de nos entreprises? Restons sérieux, la solution proposée par le gouvernement est la plus raisonnable."

SUITE...

http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2008/11/le-gouvernement-avance-lge-de-la-mort.html










UN DE CHEZ NOUS AUSSI ....



http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article8578






Repost 0
Published by turandot - dans pas classe
commenter cet article
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 18:41
Repost 0
Published by turandot - dans pas classe
commenter cet article
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 21:11



http://culturepolitique.blogspot.com/2008/05/culture-sarkozy.html

17 mai 2008


Culture Sarkozy

Peuple de la Toile, bonsoir !


Par CulturePo


 

 

Non, je ne vais pas parler de la culture de Nicolas Sarkozy (sur ce sujet, voir ce billet !). Derrière ce titre certes un tantinet ambigu, je me propose de vous entretenir, chers lecteurs, de tout autre chose.

Dans les mois qui ont précédé le 6 mai 2007, je pensais que Nicolas Sarkozy ne pouvait pas être élu président de la République. Trop agité, trop extrême, trop populiste, trop au ras des pâquerettes, trop mal dégrossi, trop peu cultivé. Je pensais que la France, réputée dans le monde pour son « exception culturelle », pour sa tradition intellectuelle et pour sa propension à accorder le pouvoir à des hommes assez mûrs ou habiles pour être ou du moins paraître sages, je pensais que la France, donc, était trop conservatrice dans ses mœurs pour porter Nicolas Sarkozy au pouvoir. Non, Sarkozy ne pouvait pas devenir président, et la fièvre qui semblait le conduire vers son but ne pouvait que retomber. Après tout, un tel effondrement de soufflé était envisageable, notamment si l'on se rappelle les vicissitudes de la candidature de Balladur en 1995.

SUITE...
Repost 0
Published by turandot - dans pas classe
commenter cet article